Shizuoka,  Yamanashi

Fujisan World Heritage Center, Shizuoka VS Yamanashi

Shizuoka et Yamanashi partagent un remarquable point commun, la présence du majestueux Fujisan, « lieu sacré et source d’inspiration artistique » inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2013. Au cours des années suivant ce classement, chacune de ces préfectures s’est naturellement dotée de son propre Centre du Patrimoine Mondial (World Heritage Center), un lieu d’accueil et d’information dédié au Mont Fuji. Vous hésitez entre ces deux musées pour un prochain voyage ? Je vous livre mes impressions…

Venir rendre visite au Fujisan pour le deviner à peine, caché derrière un épais mur de nuages, est une déception que j’ai vécu à deux reprises lors de mes voyages au Japon. La première fois, c’était à Hakone, mais j’ai vite relativisé. Le lac Ashi offre en effet de nombreuses distractions pour compenser ce rendez-vous manqué, et la journée fut passionnante malgré tout. 

Ma seconde déconvenue fut plus difficile à accepter, car voir le Fujisan était cette fois un objectif de voyage à part entière. J’avais programmé deux jours complets entre Fujinomiya et la région des Cinq Lacs, pour ne rien voir du tout au final, et la déception fut totale. C’est ainsi que je décidais de m’intéresser aux musées des environs.

Il existe évidemment de nombreux musées dédiés au Fujisan au Japon, principalement disséminés dans la région du parc Fuji-Hakone-Izu. Je me suis cependant focalisée sur les World Heritage Center, car ces lieux sont calibrés pour le tourisme international, et il y a donc plus de chances que ces équipements vous intéressent aussi. 

Le Mt Fuji World Heritage Center de Fujinomiya

Arrivant de Nagoya, c’est dans la préfecture de Shizuoka que j’ai fait halte en premier lors de mon périple au pied du Fujisan, avant de contourner la montagne par le nord pour rejoindre ensuite Hakone via Gotenba.

Fujinomiya est une destination bien connue des ascensionnistes du Fujisan : l’une des quatre grandes voies d’accès au sommet part en effet de cette ville, qui a aussi la particularité d’abriter le sanctuaire Fujisan Hongû Sengen-taisha, officiellement propriétaire… du Mont Fuji lui-même. J’ai visité ce sanctuaire et je vous en reparlerai dans un prochain article.

Un ingénieux musée reproduisant l’ascension du Mont Fuji

Le Mt Fuji World Heritage Center est idéalement situé à environ 10 minutes à pieds de la gare de Fujinomiya, et son architecture singulière le rend très aisément identifiable.

Inauguré en décembre 2017, il est l’oeuvre de l’architecte japonais Shigeru Ban, qui l’a conçu comme un cône inversé, habillé d’un élégant treillage en bois de cyprès prélevé localement. Un miroir d’eau reflète la structure, évoquant l’inimitable silhouette de la montagne sacrée. Un immense torii rouge complète ce surprenant tableau.

L’expérience proposée lors de la visite est tout aussi ingénieuse. À l’intérieur du cône lui-même, le parcours d’exposition reproduit en effet les étapes de l’ascension du Fujisan. On y grimpe le long d’une pente en spirale, tout en longeant plusieurs écrans panoramiques qui représentent les paysages jalonnant la montagne. Des randonneurs en ombre chinoise y apparaissent, vaquant à leurs occupations. Leurs ombres se mêlent parfois à celle du visiteur, donnant l’impression d’effectuer l’ascension du Fujisan à leur côté. Durant la montée, plusieurs paliers évoquent la dimension culturelle et spirituelle du Mont Fuji. Au sommet, un lumineux observatoire permet d’admirer la montagne par beau temps.

Source : mtfuji-whc.jp

La descente s’effectue en sens inverse, le parcours étant cette fois jalonné de petites expositions dédiées au volcanisme, à la faune et à la flore. Le centre abrite également un espace détente permettant de laisser un message sur un arbre à souhaits, une bibliothèque, un café, et bien-sûr une boutique.

Mon avis sur le Mt Fuji World Heritage Center de Shizuoka

En toute franchise, j’ai été absolument bluffée par l’ingéniosité de l’architecte Shigeru Ban. Son travail est à la fois beau, malin, passionnant et accessible, un enthousiasme que j’ai ressenti dès la découverte du miroir d’eau reflétant le cône quasi-parfait de la montagne. Rarement un musée m’aura semblé, dans sa forme, aussi pertinent vis-à-vis de son thème. C’est pourquoi le Mt Fuji World Heritage Center de Shizuoka est, à mes yeux, un véritable coup de coeur, qui place d’emblée la barre très haut vis-à-vis de son rival de Yamanashi.

Plus d’informations sur
mtfuji-whc.jp

Le Fujisan World Heritage Center de Yamanashi

Le Fujisan World Heritage Center de Yamanashi se situe à Kawaguchiko, dans la région des Cinq Lacs. Sa principale salle d’exposition occupe une extension inaugurée en juin 2016, le Hall Sud. Le Hall Nord, plus ancien, abrite quant à lui un centre d’information et une boutique.

Statue du Fujisan World Heritage Center à Kawaguchiko, préfecture de Yamanashi (Chûbu)

Moins ambitieux que le World Heritage Center de Shizuoka, le site s’est donc développé autour d’un bâtiment préexistant, avec des contraintes bien différentes. Il n’était pas question, par exemple, de gâcher la vue sur le Fujisan depuis les points d’observations environnants.

Un musée classique et discret

L’expérience offerte par ce centre consiste en une promenade sur une grande carte des reliefs du Fujisan, sur laquelle ressortent de nombreuses informations. Autour de cette carte, des petits espaces d’exposition s’attardent sur l’histoire, l’environnement naturel ou le folklore de la montagne sacrée.

Salle d'exposition du Fujisan World Heritage Center à Kawaguchiko, préfecture de Yamanashi (Chûbu)

Une immense reproduction du Fujisan, aux couleurs changeantes, domine la salle. On peut l’admirer depuis une passerelle surmontée d’un écran diffusant un film dédié aux pèlerins de la montagne. 

Source : fujisan-whc.jp
Salle d'exposition du Fujisan World Heritage Center à Kawaguchiko, préfecture de Yamanashi (Chûbu)

En-dehors de cette grande salle, le centre abrite plusieurs espaces d’exposition plus modestes, ainsi qu’une bibliothèque.

Salle d'exposition du Fujisan World Heritage Center à Kawaguchiko, préfecture de Yamanashi (Chûbu)

Mon avis sur le Fujisan World Heritage Center de Yamanashi

Très agréable à parcourir, le World Heritage Center de Yamanashi m’a cependant paru beaucoup moins immersif que celui de Shizuoka (qui a placé la barre très haut sur ce critère il faut dire). Il est aussi moins intuitif dans son organisation, malgré un contenu très riche et passionnant. Il me semble que ces défauts tiennent beaucoup à la genèse du projet, qui s’est développé autour d’un équipement pré-existant, avec toutes les contraintes que cela implique. Je vous en recommande bien-sûr la visite si vous visitez Kawaguchiko par temps gris. Mais si vous ne devez en visiter qu’un seul, qu’il fasse beau ou non, le World Heritage Center de Shizuoka vous laissera une impression beaucoup plus marquante.

Plus d’informations sur
www.fujisan-whc.jp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.