Que faire à Oita ?

L'essentiel de la préfecture

Voisine des préfectures de Fukuoka, Kumamoto et Miyazaki, Oita est une destination passionnante et variée, que je vous recommande fortement si vous visitez Kyushu. Au programme : onsen, cuisine jigoku mushi et excursions magiques en terre volcanique. Ça fait rêver, non?

Les principales villes de la préfecture sont Oita et Beppu. C’est aussi à Oita que se trouve la charmante station thermale de Yufuin, au pied du mont Yufu. Sans oublier la péninsule de Kunisaki, idéale pour une excursion empreinte de nature et de spiritualité.

Oita, capitale de la préfecture

Située en bordure de la mer intérieure de Seto, la ville d’Oita constitue un point de chute idéal pour rayonner sans stress dans l’ensemble de la préfecture. C’est en effet un noeud ferroviaire important, facile à rejoindre depuis Fukuoka, Kumamoto, Miyazaki ou même Kagoshima.

Si elle ne fait pas partie des destinations touristiques phares des environs (contrairement à sa voisine Beppu), la ville abrite quelques attractions dignes d’intérêt. Parmi elles, le musée d’art préfectoral, le parc des singes Takasakiyama, et l’aquarium Umi Tamago.

Les stations thermales d’Oita

N’y allons pas par quatre chemins: ce qui fait la réputation d’Oita, ce sont d’abord ses onsen. Soyez rassuré, entre Beppu (côté mer) et Yufuin (côté montagnes), il y a de quoi faire pour les amateurs de sources chaudes.

Illustration onsen Passeport Japon

Beppu

4/5

Une ambiance de station thermale et balnéaire un peu rétro, des plaques d’égout qui fument par endroits, et dans certains quartiers d’énormes colonnes de fumerolles dégageant un forte odeur soufrée… Aucun doute, vous êtes bien à Beppu, la « capitale japonaise des onsen« .

Celle de que l’on surnomme aussi la « ville la plus géothermique du monde » abriterait pas moins de 3000 sources chaudes. Une véritable cocotte-minute! Beppu ne manque pas d’attractions touristiques surprenantes, à commencer par l’incontournable Jigoku Meguri, le « tour des Enfers« .

Si vous souhaitez profiter au mieux de la ville, privilégiez les quartiers de Kannawa, et Myoban. Le centre ville, entre la gare principale et la mer, est certes plus accessible, mais assez vieillissant.

EN SAVOIR PLUS : Enfers de Beppu, le guide

Yufuin

5/5

Plus chic que Beppu, la station thermale de Yufuin se situe de l’autre côté du mont Yufu, qui la domine de son impressionnante silhouette.

Rue commerçante Yunotsubo kaido, Yufuin, préfecture d'Oita

Visiter Yufuin, c’est profiter des bains bien-sûr, mais aussi faire du shopping dans la rue commerçante allant de la gare au lac Kinrin. La destination est aussi propice à la randonnée.

Les sites et espaces naturels à Oita

À l’image de Kyushu, Oita est une destination idéale pour le tourisme de nature. Randonnées champêtres à pied ou à vélo, spots à momiji… Voici quelques idées pour enrichir votre voyage.

L’ascension du mont Yufu

Le mont Yufu est un volcan à deux sommets situé à l’est de la préfecture d’Oita. Haut de 1 584 mètres, il domine les stations thermales de Beppu et Yufuin. Si le volcan est toujours actif, sa dernière éruption date de l’an 200 avant J.-C. 

Vue sur le mont Yufu depuis la gare, Yufuin, préfecture d'Oita

L’endroit est un spot de randonnée très apprécié. Depuis Yufuin ou Beppu, plusieurs sentiers d’environ 3 à 4h permettent d’atteindre le sommet est, accessible aux débutants. Il existe plusieurs niveaux de difficulté, aussi pensez à bien vous renseigner avant de partir à l’aventure.

Attention, le sommet ouest est beaucoup plus ardu! À réserver aux alpinistes munis du matériel nécessaire. 

Plus d’informations sur
www.yufu-tic.jp

Les gorges de Yabakei

Ces gorges font partie du Parc quasi national de Yaba-Hita-Hikosan, lui-même à cheval sur les préfectures de Fukuoka, Kumamoto et Oita. Elles se situent à proximité de Nakatsu, au nord-ouest de la préfecture. Accessible en bus, l’endroit est réputé comme spot à momiji (érables rouges) exceptionnel. On y recense pas moins d’une soixantaine de points de vue! De quoi faire le bonheur des instagrameurs fous…

Les gorges en elles-mêmes sont celles de la rivière Yamakuni. Depuis Nakatsu, on y accède en traversant le pont de Yabakei, un des plus longs ponts de pierre du Japon (116 mètres). On croise également à proximité un tunnel de 342 mètres, le Ao no Domon, dont la légende prétend qu’il aurait été creusé par un seul homme, le moine Zenkai, à l’aide d’un simple marteau et d’un burin.

De nombreux sentiers de randonnées serpentent dans les environs. Une piste cyclable de 35 km permet également de longer la rivière Yamakuni, au départ de la gare de Nakatsu.

Plus d’informations sur
www.tourism.nakatsuyaba.com

Onyujima

L’île d’Onyujima, qui fait face à la ville de Saiki, se situe au sud-est de la préfecture d’Oita. On y accède via la JR Nippô Main Line qui longe le littoral depuis Oita et Usuki. L’île offre un magnifique terrain de jeu aux amateurs de trekking entre mer et montagne. Sur le parcours, l’observatoire de Tomiyama et son panorama à 360 degrés offre une vue sur Shikoku par beau temps.

Plus d’informations sur
www.saiki-kankou.com

Parc Takasakiyama

4/5

Ce parc des singes se situe entre Oita et Beppu, à deux pas de l’aquarium Umi Tamago. L’endroit, insolite, permet d’observer une colonie de plus de 1500 macaques évoluant en totale liberté. 

Singe parc Takasakiyama, préfecture d'Oita

Gare aux petits chapardeurs! Lors de votre visite, suivez attentivement les instructions de sécurité pour vous assurer d’une promenade tranquille au milieu de cette surprenante tribu…

EN SAVOIR PLUS : Le parc Takasakiyama

Les temples et sanctuaires d’Oita

La spiritualité fait incontestablement partie de l’expérience quand on voyage à Oita. De la péninsule de Kunisaki aux célèbres bouddhas de pierre d’Usuki, en passant par les allées du sanctuaire Usa Jingu, retrouvez ci-dessous un petit échantillon des lieux à découvrir…

L’impressionnant sanctuaire Usa jingu

4/5

Sans doute l’un des plus importants lieux de culte d’Oita, Usa jingu est aussi le plus grand sanctuaire dédié à la divinité Hachiman de tout le Japon. 

Avec ses vastes allées, ses torii monumentaux, ses nombreux pavillons d’un beau rouge vermillon et ses larges escaliers bordées d’arbres et de lanternes rêveuses, l’endroit mérite assurément le détour. La promenade vous occupera sans peine une petite matinée, surtout si vous souhaitez prendre le temps de faire du tourisme dans les moindres recoins.

Les temples de la péninsule de Kunisaki

Accessible uniquement par la route, la péninsule de Kunisaki est encore assez méconnue des voyageurs occidentaux. Dommage, car le mont Futago (721 m), qui domine la péninsule, regorge de patrimoine religieux.

Parmi les sites à ne pas manquer, on trouve notamment les temples Fuki-ji et Futago-ji. Le Fuji-ji n’est rien de moins que l’un des plus anciens temples en bois du Japon, classé Trésor National. Son honden (bâtiment principal) a été construit au 11ème siècle. Le Futago-ji, quant à lui, est célèbre pour ses deux statues gardiennes, qui se dressent de part et d’autre de l’escalier principal. Il a été fondé au 8ème siècle, dans le cadre apaisant d’une belle forêt de cèdres. 

Autre site à ne pas manquer : le temple Taizo-ji et ses célèbres statues Kumano magaibutsu, sculptées dans la falaise, et qui mesurent 6 et 8 mètres de haut.

Usuki magaibutsu

Les bouddhas de pierre d’Usuki datent majoritairement de la fin du 12ème siècle. Il constituent un autre Trésor National du Japon, à découvrir lors de votre voyage à Oita. Ces statues sont au nombre de cinquante-neuf, disséminées en quatre groupes sur le territoire d’Usuki.

Le patrimoine historique d’Oita

Envie de plonger dans l’histoire lors de votre voyage à Oita? La préfecture est aussi une destination patrimoine, idéale pour le tourisme culturel, où se côtoient belles demeures de samouraï, châteaux et quartiers historiques plein de charmes.

Le quartier de Mameda à Hita

Bordant les rivières Mikuma et Hanatsuki peuplées de cormorans, la ville de Hita est une station thermale bien ancrée dans sa ruralité, et moins connue que Beppu ou Yufuin. Elle est surtout célèbre pour son quartier historique, Mameda, où se dressent quelques-uns des plus vieux entrepôts de marchandises du Japon, ainsi que des boutiques anciennes.

C’est ici que l’on peut visiter la plus vieille maison de la préfecture d’Oita, la résidence Kusano (17ème siècle), ainsi que le musée Tenryo Hita dédié à l’histoire locale. Le village de potiers d’Ontayaki se trouve également à proximité de la ville, qui borde la préfecture de Fukuoka. 

Plus d’informations sur
www.oidehita.com

Kitsuki, ses maisons de samouraï et son petit château

3/5

Kitsuki est une jolie petite cité du sud est de la péninsule de Kunisaki. Son château, le plus petit du Japon, domine un promontoire donnant sur la baie de Beppu

Le reste de la ville ne manque pas de charme, en particulier le quartier historique proche du château, avec ses nombreuses demeures de samouraï accessibles à la visite. C’est l’ambiance de ces rues qui vaut à Kitsuki son surnom de « petite Kyoto d’Oita« . On trouve également dans les environs quelques charmantes boutiques d’artisanat traditionnel.

Plus d’informations sur
www.kit-suki.com

Le quartier historique d’Usuki

Si la ville d’Usuki est surtout connue pour ses bouddhas de pierre, son centre historique ne manque pas d’intérêt. Au programme de la visite, le quartier de samouraï et ses belles demeures accessibles au public (domaine de la famille Inaba, maisons de la romancière Nogami Naeko et du politicien et homme d’affaires Sadahiko Nakane…). Sans oublier un détour par le château.

Plus d’informations sur
www.usuki-kanko.com

Les spécialités d’Oita

Vous cherchez quoi goûter sur place, et surtout quels souvenirs ramener de votre voyage à Oita ? Voici quelques idées…

Artisanat local

Destination privilégiée du tourisme thermal, la ville de Beppu a développé un grand savoir-faire dans la fabrication de sels de bain riches en minéraux. Dans le quartier de Myoban, sur les hauteurs de la ville, on peut d’ailleurs observer des huttes traditionnelles yunohana-goya, utilisées pour leur fabrication. 

Hutte yunohana goya, Enfer de Myoban jigoku, Beppu, préfecture d'Oita

La vannerie est l’autre spécialité artisanale de Beppu, qui exploite le bambou madake, très abondant dans les environs. La ville abrite notamment un musée dédié à l’art du bambou tressé.

Enfin, si vous voyagez dans les environs de Hita, ne manquez pas de faire un détour par le village d’Ontayaki, pour vous procurer quelques poteries. Réputées très solides, les céramiques d’Onta sont reconnaissables à leur technique d’émaillage, qui donne un vernis de couleur brune.

Spécialités gourmandes

Goûter la cuisine jigoku mushi, cuite à la vapeur des sources chaudes, est une expérience incontournable à Beppu. Onsen tamago et autres pudding au caramel sont au menu de la dégustation. 

L’autre spécialité culinaire des environs de Beppu et Oita est le poulet frit façon tenpura, ou Toriten. Le célèbre poulet karaage, apprécié dans tout l’archipel, est quant à lui originaire de Nakatsu, au nord-ouest de la préfecture.

Oita est aussi très connue pour son shochu, alcool distillé qui peut être fabriqué à base d’orge, de riz, de sarrasin, voire de patate douce et de sucre brun. À Oita, c’est l’orge qui domine la production.

Takeda et Usuki sont connues pour leur production de kabosu, un agrume proche du yuzu, à l’acidité prononcée. Le yuzukosho, quant à lui, est un condiment à base d’écorce de yuzu et de piment typique de la préfecture d’Oita, qui relève à merveille ragoûts et plats de viande.

Enfin, les spécialités de la mer ne sont pas en reste, puisqu’Oita est très réputée pour certaines variétés de poissons, tels que le flet ou le maquereau (seki-aji et seki-saba).

Les grands événements à Oita

Si votre passage à Oita coïncide avec l’agenda local, ne manquez pas ces quelques événements incontournables…

Tenryou Hita Ohina matsuri

Si le Hina matsuri est une fête nationale au Japon, certaines villes le célèbrent avec un faste particulier, notamment à Kyushu. C’est le cas de Kitsuki, Nakatsu et Hita.

Rendez-vous dans le quartier historique de Mameda pour profiter de la fête !

Entre février et mars, à Hita

Shonai Kagura

Shonai kagura est une danse traditionnelle de Shonai (territoire de Yufu), pratiquée depuis plus de 200 ans. Au rythme des flûtes et des tambours, se sont pas moins de 12 groupes de danseurs qui participent à l’événement, l’un des plus réputés du Japon.

Le 3 novembre, à Yufu (Kagura-den)

Usuki Takeyoi matsuri, Taketa Chikuraku et Sen’nen Hakari de Hita

Ces trois fêtes sont dédiées au bambou d’Oita, et ont lieu à la même période (début novembre) dans les villes d’Usuki, Taketa et Hita.
On peut y admirer la taille et le tressage du bambou, profiter de déambulations nocturnes à la lueur des lanternes, et bien sûr s’offrir de magnifiques exemples de vanneries locales.

Première quinzaine de novembre, à Usuki, Taketa et Hita

Feux d’artifice de Beppu

À Beppu, les célébrations de Noël sont l’occasion de profiter de l’un des festivals de feux d’artifice les plus importants de la préfecture d’Oita. Au programme: spectacle pyrotechnique bien-sûr, mais aussi chants de Noël et stands culinaires.

On peut rejoindre le lieu du festival à pied ou en navette via la gare de Beppu. Rendez-vous à 20h pour les feux d’artifice.

Les 23 et 24 décembre, à Beppu (Kitamatogahamacho)

En train

  •  JR Kagoshima Line vers Kita-Kyushu puis JR Nippô Main Line (depuis Fukuoka), JR Hohi Main Line vers Oita (depuis Kumamoto), JR Nippô Main Line vers Oita (depuis Miyazaki, Kagoshima ou Kita-Kyushu)

En bus

  • Bus Nishitetsu vers Beppu depuis Fukuoka

En avion

  • Aéroport de Fukuoka (FUK)
Mise à jour : avril 2021

Récits de voyage

Torii flottant du sanctuaire Tenso sur le lac Kinrin, Yufuin, préfecture d'Oita

Yufuin, station thermale de charme

Connaissez-vous cette sensation étrange, comme si un lieu vous était familier avant même d’y avoir mis les pieds ? C’est un peu la relation que je partage avec Yufuin, l’une...

Enfers de Beppu, le guide

Beppu, cité des onsen… et des Enfers !  Le « tour des Enfers » (ou jigoku meguri) est en effet l’attraction touristique incontournable de la « capitale des onsen ». Mais que sont exactement...

Onsen tamago

S’offrir un onsen tamago au Japon, c’est expérimenter un peu de l’art de vivre des stations thermales nipponnes.