picto orizuru

Que faire à Hiroshima ?

L'essentiel de la préfecture

Accueil > Destinations > Chugoku > Hiroshima

Visiter la préfecture d’Hiroshima implique de passer par toutes sortes d’émotions. De l’émerveillement à la sidération face aux drames du passé, en passant par la joie, la sérénité ou le recueillement… Nul doute que votre séjour restera gravé dans les mémoires. 

La préfecture d’Hiroshima se situe à l’ouest d’Honshu, en bordure de la mer intérieure de Seto. Cette partie sud de la région du Chugoku, bénéficie d’un climat plutôt doux, ce qui en fait une destination particulièrement agréable. 

 

Les deux kanji de Hiroshima signifient littéralement “large île”. Les principales villes de la préfecture sont Hiroshima-shi et Fukuyama.

Hiroshima, la capitale

5/5

Hiroshima-shi est une cité dynamique, qui porte encore les cicatrices de son douloureux passé. Détruite à plus de 65% lors de l’explosion atomique de 1945, la ville est parvenue, pas à pas, à renaître de ses cendres. Elle est aujourd’hui la 11ème ville la plus peuplée du Japon et la plus grande de la région du Chugoku.

Ville portuaire active, ouverte sur la mer intérieure de Seto, Hiroshima jouit d’une vie culturelle foisonnante. Les noctambules y trouveront également leur bonheur.

On circule à Hiroshima en tramway, parfois très anciens. Les amateurs de trains japonais surnomment d’ailleurs la ville « le musée des transports roulants », certaines rames toujours en circulation ayant survécu à l’explosion atomique. La voiture la plus ancienne fonctionne depuis 1925. 

 

Hiroshima est aussi une cité sportive, fière de son équipe de baseball, les Carps. Impossible de parcourir la ville sans croiser Carp Boy, la mascotte officielle, à chaque coin de rue.

Bien desservie par les transports en commun, la ville constitue un excellent point de chute pour rayonner dans toute la préfecture, à Miyajima et même au sud de la préfecture voisine de Yamaguchi. 

Parmi les incontournables, ne manquez pas le mémorial du Parc de la Paix et son musée, le château d’Hiroshima, le jardin Shukkeien et le temple Mitaki-dera (voir ci-dessous). Pour faire le tour de la ville et de ses alentours sereinement, prévoyez 3 à 4 nuits sur place.

Les belles excursions dans la préfecture d’Hiroshima

En-dehors de la capitale, plusieurs spots méritent votre attention, à commencer par le plus célèbre de tous: l’île de Miyajima.

L’île de Miyajima

5/5

Ce n’est pas pour rien si Miyajima est souvent surnommée « le Mont Saint-Michel japonais »! Les deux sites sont jumelés et partagent de nombreux points communs… à commencer par leur rayonnement touristique mondial.

Miyajima n’a pas volé sa réputation d’incontournable du Japon. Lors de votre visite, ne manquez pas le sanctuaire Itsukushima et son torii flottant, le temple Daisho in, la rue commerçante Omotesando, et bien-sûr le mont Misen, au pied duquel s’étend le parc Momijidani. L’île est aussi réputée pour son artisanat et ses nombreuses spécialités gourmandes.

Onomichi

4/5

Sur le trajet reliant Himeji à Hiroshima-shi, un détour par Onomichi s’impose. Cette cité portuaire pleine de charme peut se visiter en une demi-journée. À ne pas manquer: le temple Senko ji, le Chemin de la Littérature, les divers panoramas sur la mer intérieure de Seto, Neko no Hosomichi (la ruelle des chats)… et les délicieux ramen locaux. 

EN SAVOIR PLUS : Onomichi

Tomonoura

Avec sa célèbre marina ornée d’une pittoresque lanterne de pierre, Tomonoura est un charmant détour à Hiroshima. Le village de pêcheur aurait inspiré Hayao Miyazaki lors de la conception du film d’animation Ponyo sur la falaise.

Plus d’informations sur
www.tomonoura.life

Les jardins et sites naturels d’Hiroshima

La préfecture d’Hiroshima fait partie intégrante du Parc national de la mer intérieure de Seto. 

Le jardin Shukkei en

3/5

Ce charmant jardin est le plus grand de la ville d’Hiroshima, et le plus spectaculaire. Il abrite quelques arbres ayant miraculeusement survécu à la déflagration de la bombe atomique de 1945. 

EN SAVOIR PLUS : Le jardin Shukkei en

Le mont Misen

3/5

Longtemps préservée de toute activité humaine, la forêt primaine de Miyajima, qui recouvre le mont Misen, a été inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 1996, en même temps que le sanctuaire Itsukushima. Plusieurs sentiers de randonnées permettent d’effectuer l’ascension vers le sommet à son rythme.

EN SAVOIR PLUS : L’ascension du mont Misen

Les temples et sanctuaires d’Hiroshima

L’île sacrée de Miyajima constitue l’un des coeurs spirituels du Japon. La préfecture dispose donc de complexes religieux particulièrement impressionnants, qui attirent chaque année de très nombreux fidèles et curieux.

Sanctuaire Itsukushima jinja

5/5

Entièrement bâti sur pilotis, ce sanctuaire mythique est mondialement connu pour son spectaculaire torii flottant. Ce dernier fait d’ailleurs partie des Nihon Sankei, les trois vues les plus célèbres du Japon, avec Amanohashidate et Matsushima. On peut se rendre au pied du torii à marée basse.

EN SAVOIR PLUS : Le sanctuaire Itsukushima

Temple Daisho in

4/5

Situé sur les flancs du mont Misen, le temple Daisho-in est réputé pour être l’un des plus beaux temples bouddhistes de la préfecture d’Hiroshima, et peut-être même du Japon. Il est célèbre pour son impressionnant jardin de statues, représentant les 500 disciples du Bouddha.

Daisho-in est un complexe bouddhiste de la secte Shingon. Son histoire remonte à l’an 806, avec la fondation des premiers pavillons construits sur le Mont Misen. Parmi eux, le Reikado abrite le Feu Éternel (kiezu no hi), qui brûlerait depuis 1200 ans et alimente la Flamme du Parc du Mémorial de la Paix à Hiroshima. Une légende raconte que l’eau chauffée grâce à ce feu serait en mesure de guérir toutes les maladies.

EN SAVOIR PLUS : Le temple Daisho in

Temple Mitaki dera

4/5

Cette pépite méconnue, niché sur les flancs du mont Mitaki à Hiroshima, est aisément accessible en train depuis la gare centrale. L’endroit est un spot particulièrement spectaculaire durant le koyo, le pic de coloration des érables rouges.

EN SAVOIR PLUS : Le temple Mitaki dera

Temple Senko ji

2/5

Le temple d’Onomichi, doté d’une terrasse panoramique, est souvent comparé au célèbre Kiyomizu-dera de Kyoto… toutes proportions gardées bien-sûr! L’endroit offre une magnifique vue sur la mer intérieure de Seto, en particulier du côté de sa pagode, située en contrebas du complexe religieux.

EN SAVOIR PLUS : Onomichi

Les musées et sites historiques d’Hiroshima

La préfecture d’Hiroshima possède quelques magnifiques châteaux et de nombreux musées. La sélection ci-dessous est donc loin d’être exhaustive.

Château de Fukuyama

2/5

Sur le trajet Osaka-Hiroshima, la petite gare de Fukuyama offre une agréable halte au visiteur féru d’histoire. Et pour cause : un magnifique château, reconstruit en 1966, borde ses rails.

EN SAVOIR PLUS : Le château de Fukuyama

Château d’Hiroshima

3/5

Sa couleur noire et ses courbes évoqueraient les écailles d’un poisson… Est-ce la raison pour laquelle le château d’Hiroshima figure parmi les cent plus beaux châteaux du Japon ?

EN SAVOIR PLUS : Le château d’Hiroshima

Musée du Mémorial de la Paix

4/5

Après une évocation du contexte géopolitique de la Seconde Guerre mondiale au Japon, ce musée retrace les événements du 6 août 1945, et rend hommage aux victimes civiles de l’explosion.

Les sites de mémoire d’Hiroshima

Hiroshima abrite le plus spectaculaire site de mémoire du Japon, et sans doute aussi l’un des plus importants au monde. Une escale incontournable.  

Dôme de Genbaku

3/5

À deux pas du Parc de la Paix, cet édifice de pierre et de métal est le seul a avoir supporté le souffle de l’explosion atomique de 1945. Toujours debout, il a été renforcé et demeure en l’état, comme un témoignage immuable de la catastrophe.

Parc du Mémorial de la Paix

5/5

Impossible de passer par Hiroshima sans se recueillir dans ce parc spectaculaire, aménagé à proximité immédiate de l’hypocentre de l’explosion.

Tour Orizuru

3/5

Cette tour située à deux pas du dôme de Genbaku a été inaugurée en 2016 par à la société Mazda, en hommage à ses employés victimes de la bombe atomique. Lieu de détente et de recueillement, elle constitue un havre de quiétude et de douceur, qui offre également un panorama inédit sur le Parc du Mémorial de la Paix.

Les spécialités d’Hiroshima

Artisanat local

L’une des grandes spécialités artisanales de Miyajima est la spatule à riz (shakushi). La rue commerçante de l’île abrite d’ailleurs la plus grande spatule en bois du monde (7,7 mètres de long !). Le kendama d’Hatsukaichi, sorte de bilboquet japonais, est également l’un des jouets phares de la préfecture. À Kumano, on fabrique des pinceaux de maquillage très prisés par les grandes marques de cosmétiques japonaises.

Spécialités gourmandes

Si la spécialité culinaire la plus connue est l’okonomiyaki, Hiroshima est également très réputée pour ses huîtres, ses anguilles et sa variété locale de citrons. Sans oublier l’une des  pâtisseries les plus connues du Japon, le momiji manjû, né à Miyajima.

Lors de votre passage sur l’île, pourquoi ne pas vous initer à la fabrication des momiji manjû ? Un atelier d’envrion 45 minutes, à réserver en amont de votre séjour, vous offre l’opportunité de cuisiner vos propres pâtisseries dans une atmosphère décontractée. Vous emporterez ensuite vos créations avec vous.

Les grands événements à Hiroshima

La préfecture d’Hiroshima est une destination festive et conviviale tout au long de l’année. Folklore, gastronomie et histoire sont à l’honneur de cette sélection de rendez-vous incontournables. À vos agendas !

Fête des huîtres de Miyajima

De nombreuses fêtes sont dédiées à l’huître à travers le Japon, mais la plus ancienne est celle de Miyajima. Au programme de ce week-end gourmand: une dégustation de l’huître sous toutes ses formes. 

Le deuxième weekend de février de 10h a vers 15h, à Miyajima
www.miyajima.or.jp

Festival des fleurs

Expositions florales, danse, musique, brocante et autres animations diverses égayent les rues d’Hiroshima-shi pendant la Golden Week.

En mai, pendant la Golden Week, sur le boulevard de la Paix et dans le parc de la Paix

Festival Yassa de Mihara

Ce festival datant du 16ème siècle a lieu pendant la période de o-bon, et dure trois jours. On y pratique la danse traditionnelle Yassa Odori. Le matsuri s’achève par un feu d’artifice.

Mi-août (pendant la période d’O-bon), devant la gare de Mihara
www.yassa.net

Hanabi à Miyajima

Le plus spectaculaire feu d’artifice estival de la préfecture a lieu chaque année sur l’île de Miyajima, au-dessus du torii flottant.

Chaque année à la mi-aout, île de Miyajima
www.miyajima.or.jp

Commémorations de la Paix

Chaque année depuis 1947, la journée du 6 août est celle du recueillement à Hiroshima. Le Parc de la Paix accueille à cette occasion une cérémonie en mémoire des victimes de la bombe A, en présence du Premier Ministre et d’ambassadeurs des pays du monde entier. À 8h15 précises, toutes les cloches et sirènes de la ville résonnent pour commémorer l’instant de l’explosion.

À la nuit tombée, des lanternes flottantes sont déposées sur la rivière Motoyasu, à proximité du Dôme de Genbaku.

Le 6 août, au parc du Mémorial de la Paix

Fête du saké à Higashi Hiroshima

Un week-end dédié à la dégustation de saké d’Hiroshima et de l’ensemble du Japon, dans une ambiance festive.

Le deuxième week-end d’octobre, autour de la gare JR Saijo
www.sakematsuri.com

Betcha matsuri à Onomichi

Ce festival atypique a été désigné patrimoine culturel du Japon. Pendant trois jours, des chars mikoshi défilent dans la ville, tandis que trois démons sèment joyeusement la pagaille dans les rues de la ville, pour porter bonheur à ses habitants. 

Du 1er au 3 novembre, dans les rues d’Onomichi
www.onomichi.main.jp

En train

  • JR Shinkansen Sanyo line, depuis Kobe ou Kitakyushu

En autobus

  • Consulter le comptoir de bus JR (sortie nord de la gare) ou la Centrale des bus d’Hiroshima (centre-ville)

En avion

  • Aéroport d’Hiroshima (HIJ) : vols intérieurs depuis Tôkyô Haneda,  Sapporo Chitose (ANA, JAL), Narita, Sendai et Okinawa (ANA)
Mise à jour : septembre 2020