Que faire à Hiroshima ?

L'essentiel de la préfecture

Visiter Hiroshima implique de passer par toutes sortes d’émotions. De l’émerveillement au recueillement, nul doute que votre séjour restera gravé dans les mémoires. 

La préfecture d’Hiroshima se situe à l’ouest d’Honshu, en bordure de la mer intérieure de Seto. Cette partie sud de la région du Chugoku, bénéficie d’un climat plutôt doux, ce qui en fait une destination particulièrement agréable. 

Hiroshima, la capitale

Hiroshima-shi est une cité dynamique, qui porte encore les cicatrices de son douloureux passé. Détruite à plus de 65% lors de l’explosion atomique de 1945, la ville est parvenue, pas à pas, à renaître de ses cendres. Elle est aujourd’hui la 11ème ville la plus peuplée du Japon et la plus grande de la région du Chugoku.

Ville portuaire active, ouverte sur la mer intérieure de Seto, Hiroshima jouit d’une vie culturelle foisonnante. Les noctambules y trouveront également leur bonheur. On circule à Hiroshima en tramway, parfois très anciens. Les amateurs de trains japonais surnomment d’ailleurs la ville « le musée des transports roulants », certaines rames toujours en circulation ayant survécu à l’explosion atomique. La voiture la plus ancienne fonctionne depuis 1925. 

Mascotte Carpboy Carps Hiroshima

Hiroshima est aussi une cité sportive, fière de son équipe de baseball, les Carps. Impossible de parcourir la ville sans croiser Carp Boy, la mascotte officielle, à chaque coin de rue. Bien desservie par les transports en commun, la ville constitue un excellent point de chute pour rayonner dans toute la préfecture, à Miyajima et même au sud de la préfecture voisine de Yamaguchi

Parmi les incontournables, ne manquez pas le mémorial du Parc de la Paix et son musée, le château d’Hiroshima, le jardin Shukkeien et le temple Mitaki-dera (voir ci-dessous). Pour visiter Hiroshima et de ses alentours sereinement, prévoyez 3 à 4 nuits sur place.

Les belles excursions dans la préfecture d’Hiroshima

En-dehors de la capitale, plusieurs spots méritent votre attention, à commencer par le plus célèbre de tous: l’île de Miyajima.

Une journée à Miyajima

Ce n’est pas pour rien si Miyajima est souvent surnommée le Mont Saint-Michel japonais. Les deux sites sont jumelés et partagent de nombreux points communs… à commencer par leur rayonnement touristique mondial. Lors de votre visite, ne manquez pas le sanctuaire Itsukushima et son torii flottant, le temple Daisho in, la rue commerçante Omotesando, et bien-sûr le mont Misen, au pied duquel s’étend le parc MomijidaniL’île est aussi réputée pour son artisanat et ses nombreuses spécialités gourmandes.

Excursion sur les bords de la mer intérieure de Seto

Sur le trajet reliant Himeji à Hiroshima-shi, un détour par Onomichi s’impose. Cette cité portuaire pleine de charme peut se visiter en une demi-journée. À ne pas manquer: le temple Senko ji, le Chemin de la Littérature, les divers panoramas sur la mer intérieure de Seto, Neko no Hosomichi (la ruelle des chats)… et les délicieux ramen locaux. 

Pagode d'Onomichi, préfecture d'Hiroshima

EN SAVOIR PLUS
Onomichi

Avec sa célèbre marina ornée d’une pittoresque lanterne de pierre, Tomonoura est un un autre charmant détour à Hiroshima. Le village de pêcheur aurait inspiré Hayao Miyazaki lors de la conception du film d’animation Ponyo sur la falaise.

Plus d’informations sur
www.tomonoura.life

Les jardins et sites naturels d’Hiroshima

La préfecture d’Hiroshima fait partie intégrante du Parc national de la mer intérieure de Seto

L’un de ses sites naturels les plus connus est le Mont Misen à Miyajima. Longtemps préservée de toute activité humaine, la forêt primaine de Miyajima, qui recouvre la montagne sacrée, a été inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 1996, en même temps que le sanctuaire Itsukushima. Plusieurs sentiers de randonnées permettent d’effectuer l’ascension vers le sommet à son rythme.

Côtés parcs et jardins, impossible de ne pas citer le Shukkei en. Le plus grand jardin japonais d’Hiroshima abrite quelques arbres ayant miraculeusement survécu à la déflagration de la bombe atomique de 1945. 

EN SAVOIR PLUS
Le jardin Shukkei en

Les temples et sanctuaires d’Hiroshima

Pépite méconnue, nichée sur les flancs du mont Mitaki à Hiroshima, le temple Mitaki-dera est aisément accessible en train depuis la gare centrale. L’endroit est un spot particulièrement spectaculaire durant le koyo, le pic de coloration des érables rouges.

EN SAVOIR PLUS
Le temple Mitaki dera

Avec sa belle terrasse panoramique, le temple senko-ji d’Onomichi est souvent comparé au célèbre Kiyomizu-dera de Kyoto… toutes proportions gardées bien-sûr. L’endroit offre une magnifique vue sur la mer intérieure de Seto, en particulier du côté de sa pagode, située en contrebas du complexe religieux.

Torii flottant de Miyajima, préfecture d'Hiroshima

L’île sacrée de Miyajima

Visiter Miyajima, l’un des coeurs spirituels du Japon, donne l’occasion de découvrir quelques-uns des complexes religieux les plus impressionnants, de l’archipel. Entièrement bâti sur pilotis, le mythique sanctuaire Itsukushima-jinja est mondialement connu pour son spectaculaire torii flottant. Ce dernier fait d’ailleurs partie des Nihon Sankei, les trois vues les plus célèbres du Japon, avec Amanohashidate et Matsushima. On peut se rendre au pied du torii à marée basse.

Situé sur les flancs du mont Misen, le temple Daisho-in est quant à lui réputé pour être l’un des plus beaux temples bouddhistes de la préfecture d’Hiroshima, et peut-être même du Japon. Il est célèbre pour son impressionnant jardin de statues, représentant les 500 disciples du Bouddha.

EN SAVOIR PLUS
Le temple Daisho in

Les musées et sites historiques d’Hiroshima

La préfecture d’Hiroshima possède quelques magnifiques châteaux japonais et de nombreux musées. Sur le trajet Osaka-Hiroshima par exemple, la petite gare de Fukuyama offre une agréable halte au visiteur féru d’histoire. Et pour cause : un superbe château, reconstruit en 1966, borde ses rails. 

Le château de Fukuyama est aussi clair que le château d’Hiroshima est sombre, avec son bardage de bois brun et ses courbes qui évoquent les écailles d’un poisson. Il figure d’ailleurs parmi les cent plus beaux châteaux du Japon.

Les sites de mémoire d’Hiroshima

Visiter Hiroshima, c’est aussi plonger dans l’un des plus spectaculaires sites de mémoire du Japon, et sans doute aussi l’un des plus importants au monde. Le dôme de Genbaku est le seul édifice a avoir supporté le souffle de l’explosion atomique de 1945. Toujours debout, il a été renforcé et demeure en l’état, comme un témoignage immuable de la catastrophe.

Dôme de Genbaku, Hiroshima

Il se situe à deux pas du parc du Mémorial de la Paix, aménagé à proximité immédiate de l’hypocentre de l’explosion. Ce parc inclut un musée de la bombe atomique particulièrement émouvant, ainsi qu’un cénotaphe, divers monuments commémoratifs, et la Flamme de la Paix.

La tour Orizuru, quant à elle, se dresse à deux pas du dôme de Genbaku. Elle a été inaugurée en 2016 par la société Mazda, en hommage à ses employés victimes de la bombe atomique. Lieu de détente et de recueillement, elle constitue un havre de quiétude et de douceur, qui offre également un panorama inédit sur Hiroshima.

Les spécialités d’Hiroshima

L’une des grandes spécialités artisanales de Miyajima est la spatule à riz (shakushi). La rue commerçante de l’île abrite d’ailleurs la plus grande spatule en bois du monde (7,7 mètres de long !). Le kendama d’Hatsukaichi, sorte de bilboquet japonais, est également l’un des jouets phares de la préfecture. À Kumano, on fabrique des pinceaux de maquillage très prisés par les grandes marques de cosmétiques japonaises.

Du côté des spécialités gourmandes, la plus connue est l’okonomiyaki local, qui rivalise sans peine avec celui d’Osaka. Hiroshima est également très réputée pour ses huîtres, ses anguilles et sa variété locale de citrons. Sans oublier l’une des  pâtisseries les plus connues du Japon, le momiji manjû, né à Miyajima.

Cuisson des momiji manju à Miyajima, préfecture d'Hiroshima

Lors de votre passage sur l’île, pourquoi ne pas vous initer à la fabrication des momiji manjû ? Un atelier d’environ 45 minutes, à réserver en amont de votre séjour, vous offre l’opportunité de cuisiner vos propres pâtisseries dans une atmosphère décontractée. Vous emporterez ensuite vos créations avec vous.

Les grands événements à Hiroshima

La préfecture d’Hiroshima est une destination festive et conviviale tout au long de l’année. Folklore, gastronomie et histoire sont à l’honneur de cette sélection de rendez-vous incontournables. À vos agendas !

Crédits photographiques : 663highland – 投稿者自身による作品, CC 表示 2.5 | ville de Mihara | Wae35244 – 投稿者自身による作品, CC 表示-継承 4.0 | Freedom II Andres from Yashio Saitama, Japan – Hiroshima, CC 表示 2.0 | Lightslateblue – 投稿者が撮影, CC 表示-継承 3.0

En train

  • JR Shinkansen Sanyo line, depuis Kobe ou Kitakyushu

En autobus

  • Consulter le comptoir de bus JR (sortie nord de la gare) ou la Centrale des bus d’Hiroshima (centre-ville)

En avion

  • Aéroport d’Hiroshima (HIJ) : vols intérieurs depuis Tôkyô Haneda,  Sapporo Chitose (ANA, JAL), Narita, Sendai et Okinawa (ANA)
Mise à jour : février 2022

Récits de voyage

Observatoire de la Tour Orizuru, préfecture d'Hiroshima

La tour Orizuru à Hiroshima

Inaugurée en 2016, la Tour Orizuru d’Hiroshima se situe à deux pas du Dôme de Genbaku. Elle est l’oeuvre de la société Mazda, basée dans les environs depuis plus de...

Château d'Hiroshima

Le château d’Hiroshima

Le château d’Hiroshima est l’un de mes coups de coeur inattendus. Quand on parle de châteaux japonais, il y a les vrais passionnés… Et puis il y a les gens...

Torii flottant de Miyajima, préfecture d'Hiroshima

Le sanctuaire Itsukushima

Le sanctuaire Itsukushima est le coeur spirituel de l’île de Miyajima. La vue sur son torii flottant fait notamment partie des nihon sankei, les trois paysages les plus célèbres du...