Kanagawa

Le lac Ashi à Hakone

Le lac Ashi est l’attraction incontournable d’Hakone. De son vrai nom lac Ashinoko, il se situe à une dizaine de kilomètres en bus d’Hakone-Yumoto. L’endroit est principalement connu pour ses croisières en bateau pirate (oui oui) et pour sa vue sur le mont Fuji.

La visite optimale du lac Ashi commence par un détour à Gora. De là on peut en effet rejoindre les fumerolles d’Owakudani en téléphérique, en bénéficiant, par beau temps, d’une sublime vue sur le mont Fuji. Il suffit ensuite de traverser le lac en bateau jusqu’à Moto-Hakone, pour terminer l’excursion par Hakone Sekisho et le sanctuaire Hakone jinja. Le parcours peut évidemment se faire en sens inverse.

Malheureusement, il est assez fréquent que les fumerolles d’Owakudani soient inaccessibles, le volcan étant toujours très actif. Je vous recommande donc de bien vous renseigner auprès de l’office de tourisme avant d’entamer cet itinéraire.

Une croisière sur le lac Ashi

En arrivant sur la rive nord depuis les hauteurs d’Owakudani, la vue sur le lac Ashi se dévoile peu à peu. Difficile d’imaginer que celui-ci occupe en réalité l’immense cratère d’un volcan (le Hakone). L’embarcadère Togendai n’est qu’à deux pas de la station de téléphérique: la correspondance se fait donc rapidement. Une fois à bord du navire, la croisière peut commencer.

La traversée dure environ 25 à 30 minutes, soit une distance d’environ 6km. Il y a en tout trois embarcadères sur le lac Ashi. L’embarcadère Togendai, sur la rive nord, et les embarcadères Hakonemachi et Motohakone, sur la rive sud. Trois navires différents assurent la liaison entre ces différents sites: le Royal II, le Victory et le Queen Ashinoko. C’est ce dernier que j’ai pris pour effectuer ma traversée.

Compte tenu du caractère un peu « décalé » de la situation, je m’attendais à évoluer dans un décor de pacotille. J’ai donc été agréablement surprise. Car les bateaux de croisière du lac Ashinoko sont très élégants, à défaut d’être raccords avec le paysage environnant. L’expérience s’est donc révélée très sympa, d’autant qu’il faisait un temps magnifique ce jour-là.

À la recherche du mont Fuji

On dit que par temps clair, le lac Ashi est comme un miroir dans lequel se reflète le mont Fuji. Depuis le bateau, il faut néanmoins attendre d’être à bonne distance de l’embarcadère Togendai pour voir quoi que ce soit.

Depuis Moto-Hakone en revanche, la vue est très jolie… pour peu que la météo soit de la partie bien-sûr. J’ai débarqué à Hakonemachi, non loin d’Hakone Sekisho checkpoint, un ancien poste de douane de la route du Tokaido reconverti en musée. De là, j’ai ensuite longé la rive nord du lac Ashi en direction du parc Onshihakone. Ce dernier occupe une presqu’île surplombant le sud du lac. On accède à son sommet par un « escalier d’la mort », qui débouche sur un pavillon de style occidental offrant une vue imprenable sur le lac. L’endroit est joli, reposant. On y trouve également un petit belvédère équipé d’une longue vue, pour observer tout à loisir le Fujisan, pour peu qu’il veuille bien se montrer.

Moto-Hakone, la station du lac Ashi

Depuis le parc Onshihakone, il ne reste plus qu’à suivre la vieille route du Tokaido et son sentier bordé de hauts cèdres pour rejoindre, à l’est, l’embarcadère de Moto-Hakone. Au pied d’un immense torii surplombant la route, l’endroit n’a pas spécialement de charme au premier coup d’oeil. Le torii, massif, est en béton, tandis que la circulation incessante des voitures aux alentours de l’embarcadère gâche un peu le tableau. Cependant, on trouve à proximité un minuscule sanctuaire (ou cimetière ?) recouvert de mousse et de lichen, habité par quelques jizô aux visages à demi-effacés par le temps.

Moto-Hakone est un lieu touristique, qui regorge de petites boutiques de souvenirs. On y trouve également quelques musées, comme le musée d’art Narukawa. Enfin, on peut y visiter le sanctuaire Hakone jinja, dont le torii flottant est visible de très loin. C’est ici que s’achève ma promenade sur les rives du lac Ashi.

Horaires : horaires disponibles sur le site officiel (voir ci-dessous)

Tarifs : 

  • Aller simple (de Togendai à Hakonemachi/Motohakone) : ¥1050 par adulte, ¥520 par enfant (supplément de ¥500 par adulte et ¥200 par enfant pour une croisière VIP, avec emplacement privilégié)
  • Aller-retour : ¥1,930 par adulte, ¥940 par enfant (supplément de ¥770 par adulte et ¥400 par enfant pour une croisière VIP, avec emplacement privilégié)

Plus d’information sur www.hakone-kankosen.co.jp

Mise à jour : juin 2020

14 Comments

  • Anonyme

    haha j'y étais le 19 septembre dernier, toute la journée…
    ben moi non plus je n'ai pas vu Fuji San…, même pas entr'aperçu ni deviné…
    alors j' ai marché-visité-navigué… le cabble-car a été stoppé à cause de la tempête,
    mon parapluie s'est retourné au moins 30 fois, et mes photos sont tristes!
    donc… je reviendrai! lolll amx

  • セシリア Céci

    Oooh je suis désolée pour toi. Mais en même temps, je me sens un peu moins seule dans ma déception.
    Tu as raison, il ne faut pas se laisser abattre : nous avons tous les deux une bonne excuse pour retourner au Japon du coup 😉

  • Cécile

    Ah l'inconnu, la meilleure destination qui soit 😉 en plus par l'escalier de la mort, j'adore !!
    Les alentours du lac doivent être magnifiés par les couleurs d'automne (une piste sur la saison à choisir pour ton prochain voyage) !
    Merci pour ce bol d'air ennuagé !!!

  • Japan kudasai

    C'est vraiment la roulette russe pour réussir à voir le Mont Fuji à Hakone… C'est un peu dommage mais tu as réussi à trouver un lot de compensation : le tampon du parc Onshihakone !!! (oui oui, je suis un dingo des tampons 🙂 !).

  • Yoyo

    wouha!
    Là c'est sûr, il faut absolument que j'y aille!! c'est juste… Splendide! Et tes photos le sont toujours autant ^_^
    J'aime beaucoup cette petite ville, ça donne un certain sentiment de tranquillité ^_^
    Merci Céci

  • Unknown

    Aaaaah,
    Je ne cesse de la répéter mais qu'est ce que j'aime ton blog, encore un article qui me fait voyager et me rends nostalgique de mon voyage du début d'année, vivement le prochain.
    Bises
    Ara

  • セシリア Céci

    Ahaha je suis pareille, d'ailleurs je patrouillais avec mon carnet de voyage pour choper tous les tampons possibles dans les gares et sur les sites touristiques, une vraie folle XD
    Merci pour ton commentaire sur la "roulette russe", ça me rassure au moins sur le fait que ça n'arrive pas qu'à moi, car j'étais vraiment hyper déçue sur le coup (snif snif)

  • セシリア Céci

    Ah je suis contente de lire ton commentaire Yoyo, car justement, c'est le sentiment global qu'il me reste de Hakone : un sentiment de tranquillité, et l'impression d'avoir vraiment fait un break au cours de cette étape. Évidemment, les onsen y sont pour beaucoup, mais c'est aussi lié à la montagne, l'impression d'espace. Bref, c'est un autre rythme que Tokyo, Kyoto ou Osaka, très clairement.

  • セシリア Céci

    Oooh ton commentaire me fait vraiment plaisir Ara, merci beaucoup !^^
    En fait, quand j'écris cette série d'articles, je t'avoue que c'est génial pour moi car je 'revis' le voyage une seconde fois, je redécouvre mes photos et les émotions remontent en même temps, un pur bonheur.
    Mais en même temps, c'est vrai, il y a beaucoup de nostalgie aussi.

    Ça me touche beaucoup, en tout cas, de voir que ma démarche touche les autres de la même façon 🙂
    A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.