• Donjon du château de Nagoya, préfecture d'Aichi (Chûbu)
    Aichi

    Le château de Nagoya

    Le château de Nagoya est l’une des attractions phares de la capitale du Chûbu. Le donjon et ses fortifications se situent au nord de la ville, dans le quartier de Naka-ku, à deux pas du parc Meijō. Initialement inauguré en 1612 et détruit par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale, le monument est reconstruit en 1959. Il fait aujourd’hui partie des 100 plus beaux châteaux du Japon. Le donjon du château de Nagoya (ou Nagoya-jô)  est un monument impressionnant qui, de loin, semble émerger de la végétation du parc environnant. Il faut dire que la zone où il se situe est…

  • Sanctuaire Atsuta jingû de Nagoya, préfecture d'Aichi (Chûbu)
    Aichi

    Atsuta jingû à Nagoya, le sanctuaire de l’épée sacrée

    Atsuta jingû est le plus important sanctuaire de la ville de Nagoya, et l’un des lieux de culte shinto les plus sacrés du Japon. Dédié à Amaterasu-Ōmikami, la déesse du Soleil et ancêtre mythique de la lignée impériale, il abriterait l’épée divine Kusanagi-no-Tsurugi, l’un des trois trésors impériaux. Atsuta jingû se situe au sud de Nagoya, au coeur d’un vaste parc aux arbres millénaires. Le sanctuaire attire chaque année plus de 9 millions de visiteurs. Les sanctuaires shinto de cette importance ne sont pas si fréquents au Japon. Seul le grand sanctuaire d’Ise, écrin de Yata no Kagami (le miroir d’Amaterasu), peut…

  • Porte du temple Masobyo à Chinatown, Yokohama, préfecture de Kanagawa (Kantô)
    Kanagawa

    Chinatown à Yokohama

    Le quartier de Chinatown à Yokohama est le plus grand quartier chinois du Japon, à environ 45 minutes de Tokyo. Il se situe au sud de la zone portuaire, entre le parc Yamashita et le Yokohama Stadium. Avec ses grandes portes richement ornées, ses lanternes suspendues et les alléchants parfums de nourriture qui baignent ses ruelles bondées, impossible de s’y tromper ! Tout ici évoque la culture chinoise, foisonnante et colorée. Premier port international du Japon avec Kobe et Nagasaki, Yokohama est une cité cosmopolite et chaleureuse. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce qu’une importante communauté chinoise ait…

  • Char de matsuri, Chichibu Yomatsuri, préfecture de Saitama (Kantô)
    Saitama

    Chars et feux d’artifices au Chichibu Yomatsuri

    Chaque année début décembre, la ville de Chichibu s’anime pour célébrer les moissons lors du Chichibu Yomatsuri. Cet événement haut en couleurs, fêté pour la première fois en 1713, fait partie des rares matsuri hivernaux. C’est aussi l’un des trois plus importants festivals de chars au Japon, avec le Takayama matsuri (en avril) et le Kyoto Gion matsuri (en juillet).    Chichibu Yomatsuri s’étale sur 2 jours, les 2 au 3 décembre, mais le clou des festivités est sans conteste le grand défilé des chars, qui a lieu le dernier soir. Depuis la gare d’Ikebukuro à Tokyo, il faut à peine…

  • Shichi-go-san
    Culture japonaise

    Shichi-go-san, la fête automnale des enfants

    Chaque année, le 15 novembre, a lieu au Japon Shichi-go-san, une fête dédiée aux enfants. Parmi les nombreuses festivités japonaises, celle-ci est sans conteste l’une de mes préférées ! Elle est en effet l’occasion de croiser au sanctuaire des enfants en tenue traditionnelle, entourés de leur famille. Un spectacle joyeux, coloré et touchant. Shichi-go-san, dont la traduction signifie littéralement 7-5-3, est un véritable rite de passage pour les jeunes japonais. L’événement concerne les filles de 3 et 7 ans et les garçons de 5 ans. Ces derniers viennent en famille au sanctuaire shinto, parés de leurs plus beaux kimono. Une…