Oita

Yufuin, station thermale de charme

Connaissez-vous cette sensation étrange, comme si un lieu vous était familier avant même d’y avoir mis les pieds ? C’est un peu la relation que je partage avec Yufuin, l’une de mes stations thermales favorites au Japon !

Tout comme les Enfers de Beppu, Yufuin faisait partie de ma « bucket list » de longue date, bien avant que ne germe l’idée de mon voyage à Kyushu. Je tenais d’ailleurs absolument à y passer une journée entière et la nuit, pour avoir le temps de profiter des lieux comme il se doit.

Échappée belle à Yufuin, dans les montagnes d’Oita

Il est environ 9h30 quand je pose les pieds en gare de Yufuin, après un agréable trajet en train express depuis Fukuoka. Ce matin-là, j’ai de la chance : le temps est magnifique. Le ciel bleu parcouru de gros nuages blancs cotonneux sublime les reliefs montagneux de la préfecture d’Oita. À peine sortie de la gare, me voilà nez à nez avec le mont Yufu. Effet « waouh » immédiat !

Cette vue m’est pourtant familière. Car le mont Yufu est tellement photogénique que je le vois passer presque quotidiennement dans mon fil Instagram depuis deux ou trois ans..

Matinée shopping sur le chemin du lac Kinrin

Si Yufuin est une station thermale très prisée pour les sources chaudes, le shopping n’est pas en reste. La rue commerçante démarre immédiatement face à la gare, pour s’arrêter aux abords du lac Kinrin, 2km plus loin.

Yunotsubo kaido, la rue commerçante de Yufuin

La portion de rue commerçante la plus connue est Yunotsubo kaido. Son charme est indéniable et rend l’expérience shopping particulièrement plaisante! Une atmosphère champêtre se dégage des petites échoppes colorées qui se succèdent le long de cet axe touristique. Coup de chance: il était plutôt calme le jour de ma venue.

Sur le parcours, difficile de ne pas craquer pour un mug Totoro à la boutique Donguri no mori, dédiée au studio Ghibli. Je croise également de nombreux stands de streetfood qui mettent l’eau à la bouche. N’ayant pas déjeuné, je décide de donner sa chance à une boutique de cheesecake où les clients font la queue. Bonne pioche !

La boutique s’appelle Milch. Je vous la recommande chaudement si vous voulez savourer le cheesecake le plus fondant de toute votre vie !

Déception à Yufuin Floral Village

Encore un peu plus loin, l’une des attractions phares de la station se dévoile enfin : Yufuin Floral Village. J’avoue que je n’en attendais pas grand chose… et j’ai quand-même été déçue. Non pas que l’endroit soit sans charme : les petites maisons jaunes sont vraiment mignonnes (même si l’ambiance Heidi est un peu kitsch). Mais les prix y sont très élevés pour des boutiques au final assez banales. Y compris la célèbre « Kiki’s bakery » inspirée du film d’animation Kiki la petite sorcière d’Hayao Miyazaki.

Dommage… Mais l’endroit plaira sans aucun doute aux enfants. On y trouve aussi une petite annexe de la boutique Ghibli, un mini-zoo peuplé de chouettes (Yufuin Owl’s Forest) et un bar à chats. Le Cheshire Cat’s Café est d’ailleurs réputé pour abriter une dizaine de chats Bengal.

Pause déjeuner autour du lac Kinrin

Depuis Yufuin Floral Village, le lac Kinrin n’est qu’à 500m à pied, et offre une très jolie halte au pied du mont Yufu. On en fait le tour tranquillement, en suivant un sentier qui croise le sanctuaire Tenso et son torii flottant. Un spot charmant pour profiter du koyo et de la vue sur la montagne voisine.

Les momiji sont magnifiques en cette fin d’automne : leur belle couleur rouge me rend nostalgique des érables de Kunenan. La promenade terminée, il est temps pour moi de partir en quête d’une table pour le déjeuner. C’est ainsi que je découvre, en retrait de la rue principale, un petit restaurant baptisé Wasen.

Situé juste en face d’un onsen public (Nurukawa onsen) l‘endroit ne paye pas de mine au premier abord. Pourtant, les sashimi y sont excellents… et pas chers en plus (¥1200 pour le plateau ci-dessus, soit environ 10€). Si vous passez dans les parages, saluez pour moi les gentils propriétaires.

Un après-midi riche en activités

Ambiance rétro et sucreries au musée Showakan

Retour dans la rue commerçante, pour un début d’après-midi 100% vintage au musée Showakan. L’endroit fait indéniablement partie de mes coups de coeur à Yufuin. Ce site offre aux curieux un petit voyage dans le temps, à travers la reconstitution du Japon de l’ère Showa (1926-1989). On peut notamment y visiter une salle de classe rétro, un magasin de jouets, le cabinet d’un médecin, ou encore un intérieur typique de cette époque. L’immersion est très réussie, grâce à une scénographie astucieuse (le couloir principal imite l’aspect d’une ruelle, avec enseignes et vieilles affiches au mur).

Curieusement, je croise très peu de monde dans les allées de ce musée pourtant très sympa. Quel dommage… Mais j’imagine que ce genre de choses n’est pas fait pour plaire à tout-le-monde. Pour ma part, je vous recommande bien-sûr d’investir les ¥500 de la visite.

Juste à côté du musée, ne manquez pas non plus de faire un tour dans le petit magasin de bonbons. On y trouve des friandises de toutes sortes, je me demande d’ailleurs comment tiennent encore les étagères remplies du sol au plafond ! Attention à votre porte-monnaie : si ce ne sont pas les sucreries qui engloutissent vos yens, il reste toujours les gashapon situés à l’entrée…

Kabosu et ashiyu

Le shopping terminé, il est temps pour moi de rejoindre tout doucement mon ryokan, situé non loin de la gare. Sur le trajet, je m’offre une petite halte dans un café local, où je découvre pour la première fois la saveur d’un agrume typique d’Oita: le kabosu (sorte de citron vert)

Puis retour à la gare, où je prends une pause bien méritée dans le bain de pied public (ashiyu) situé sur le quai. L’accès coûte ¥160, payables au guichet. Une petite serviette estampillée du logo de la préfecture d’Oita est incluse dans le prix.

Je ne connais pas de meilleure façon de terminer la journée… et vous ?

Une nuit en ryokan

Vous commencez à me connaître : quand je parle de petits bonheurs sur ce blog, c’est que ryokan et onsen ne sont pas loins ! Impossible pour moi de venir à Yufuin sans profiter des sources chaudes.

Le ryokan Tadaima est une charmante auberge à l’ambiance simple et chaleureuse. Elle porte très bien son nom : à peine entrée, me voilà accueillie par le sifflement d’une bouilloire. De quoi se sentir immédiatement chez soi !

Kotatsu, rotenburo et futon moelleux m’attendent dans ce petit havre de paix. De quoi terminer en beauté une journée (presque) parfaite à Yufuin, ma destination coup de coeur à Oita.

Musée Showakan : Ouvert tous les jours, de 9h à 17h

Tarifs : ¥500 par adulte, ¥300 par enfant

Plus d’informations sur www.yufun-syowakan.jp

Mise à jour : mai 2020

11 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.