Kyoto

Une journée à Amanohashidate

Amanohashidate, au nord de la préfecture de Kyoto, est une agréable petite ville qui borde la mer du Japon. Son célèbre panorama sur la baie de Miyazu fait partie des Nihon sankei, les trois plus belles vues du Japon.

Un peu comme Inemachi, Amanohashidate fait partie de ces lieux très fréquentés par les japonais, mais qui passent souvent inaperçu auprès des visiteurs étrangers. Dommage, car l’excursion vaut le détour. Une bande sable longue de 3,6km traverse en effet la baie de Miyazu. Elle coupe le paysage en deux, offrant une vision surprenante depuis les hauteurs.

Le temple Chion-ji d’Amanohashidate

Première escale de la visite : le temple Chion-ji. Ce temple zen constitue une agréable halte sur le chemin menant de la gare d’Amanohashidate à la bande de sable. Dédié à la sagesse, il est par conséquent très prisé des étudiants souhaitant s’attirer la bonne fortune pour leurs examens.

À l’entrée, un brasero abrite un réconfortant petit feu. Dans les branches des pins alentours, des omikuji par centaines, en forme d’éventails, sont suspendus pour conjurer la mauvaise fortune. 

Le temple Chion-ji date de l’an 808. L’endroit est très apaisant, avec ses jizô et sa pagode. Cette dernière, bâtie en 1500, est classée Bien Culturel Important. La porte située au sud du temple est vraiment superbe. Elle donne sur une rue commerçante aux enseignes tape-à-l’oeil, que je devine très animée en haute saison.

Le trajet vers la bande de sable s’achève par la traversée d’un petit pont mobile, le Kaisen bridge. Ce dernier pivote en cas de besoin, pour permettre le passage des bateaux, sous le regard impassible d’un employé consciencieux.

Le tombolo de la baie de Miyazu

Nous y voilà enfin : la majestueuse bande de sable d’Amanohashidate.

Plusieurs légendes évoquent la création de ce “pont vers le ciel” par les kami, ces divinités peuplant le panthéon shinto. Mais la réalité est bien moins romantique. L’endroit est tout simplement un tombolo, autrement dit “un cordon littoral de sédiments reliant deux étendues terrestres” (merci Wikipédia). Le phénomène est donc purement géomorphologique.

La longueur totale de cette bande dunaire est de 3,6 km, et sa largeur moyenne d’environ 100m. Près de 8000 pins maritimes fixent l’étendue de sable et offrent un environnement forestier propice à la balade.

La traversée complète, à pied, dure environ 1h. Sur le trajet, vous croiserez le sanctuaire Amanohashidate, ainsi que quelques jizô chaudement vêtus (si vous venez en hiver comme moi). De nombreux pêcheurs semblent apprécier la tranquillité des lieux. De part et d’autre du sentier central, de magnifiques plages rappellent néanmoins que l’endroit, très touristique, est inévitablement pris d’assaut à la belle saison.

Le parc Kasamatsu d’Amanohashidate

Situé sur les hauteurs, de l’autre côté du tombolo, le parc Kasamatsu est accessible en funiculaire. On y accède après avoir traversé un sanctuaire plein de charme, le Motoise Kono-jinja et son élégant torii de bois.

Ascension depuis le sanctuaire Motoise Kono-jinja

Il est interdit de prendre des photos dans l’enceinte du sanctuaire, j’ai donc dû me contenter de quelques vues prises depuis l’extérieur. De l’autre côté, on atterrit dans un réseau de petites rues commerçantes menant directement au funiculaire.

Après une petite pause shopping, il est temps de s’engouffrer dans le “cable car”, pour une montée spectaculaire de 4 minutes jusqu’au belvédère du parc. À noter que cette ascension peut également s’effectuer en télésiège, sur une amplitude horaire un peu plus réduite.

Amanohashidate, l’une des plus belles vues du Japon

Le parc Kasamatsu est avant tout un lieu d’observation et de détente. Êtes-vous prêts à faire un peu de gymnastique ? Dès l’arrivée sur les lieux, vous remarquerez la présence de curieuses petites “rampes”, aménagées pour les visiteurs. Elles servent à se positionner correctement pour admirer le paysage de la bonne façon. Autrement dit: en étant penché vers l’avant, la tête entre les jambes.

Cette tradition, vieille de plus de 1000 ans, s’appelle mata-nozoki. Sous cet angle, ciel et mer se confondent. Le banc de sable recouvert de pins qui traverse la baie ressemble alors à un majestueux pont vers le ciel, ou encore à un dragon prenant son envol. C’est très beau, mais je vous rassure: la vue à l’endroit n’est pas trop mal non plus…

Karawake et spot romantique

L’une des petites attractions du Parc Kasamatsu est un espace de jeu appelé Karawake. L’objectif est de lancer plusieurs palets en céramique (frappés d’un kanji porte-bonheur) dans un anneau doré situé à bonne distance. Réussir son lancer est un présage de bonne fortune, donc évidemment… je les ai tous ratés. Notez que les palets s’achètent par petits lots dans un stand situé à deux pas.

Vous croiserez également Kasabô (la mascotte officielle, représentant une pomme de pin), un peu partout aux alentours. Ça tombe bien, je la trouve très mignonne. 

Enfin, avis à ceux qui viendront en couple. Vous pouvez vous procurer sur place un petit cadenas porte-bonheur, à accrocher dans le coin des amoureux (à l’étage du belvédère).

Horaires : 

  • Temple Chion-ji : ouvert 24h/24
  • Funiculaire : 8h-16h30 (de décembre à février), 8h-17h (en mars et en novembre), 8h-17h30 (d’avril à octobre)
  • Télésiège : 9h-16h (du 1er mars au 30 novembre, fermé de décembre à février)

Tarifs funiculaire et télésiège : ¥340 par adulte et ¥170 par enfant pour un aller simple, ¥680 par adulte et ¥340 par enfant pour un aller-retour (ticket valable sur les deux modes d’ascension)

Plus d’informations sur www.amano-hashidate.com

Mise à jour : juin 2020

Cet article est le fruit d’un partenariat avec l’Office de Tourisme de Kyoto.

Logo Japan Endless Discovery

17 commentaires

  • Olivier

    Bravo pour tes photos Céci, elles sont superbes ! Amanohashidate est vraiment splendide, on comprend bien pourquoi c'est l'une des trois plus belles vues du Japon ! Et pour couronner le tout, on aura bien rigolé entre les photos à prendre la tête à l'envers, mes tirs lamentables au Karawake et l'espace kitchissime avec les cadenas pour amoureux ^^ !

    • セシリアCéci

      Je t’en prie ! C’est un lieu très célèbre pour les japonais mais j’ignore totalement ce qu’il en est pour les visiteurs français. C’est à faire en tout cas, d’autant que ce n’est pas super loin de Kyoto, de quoi faire une belle excursion.
      Trop chou le petit Kasabô hein ? J’ai vraiment un faible pour les mascottes kawaii ahaha

  • Yoyo

    Tes photos sont magnifique Céci! Je te félicite!! Je connaissais déjà le karawake, Ça a l'air vraiment amusant tout ça! Et cette vue est à couper le souffle, j'imagine même pas l'effet que cela pourrait me faire en vrai! Je mets sur le liste!
    En plus la mascotte est trop mimi >_< (que demander de plus?)
    Merci Céci!

      • Yoyo

        Merci pour cette petite balade! Très apaisante après une journée d’école 😉
        J’avais déjà prévu de m’acheter un Goshuin-chô quand j’irai au Japon! Ce carnet doit ABSOLUMENT faire parti de mes « trésors de voyage » 😀 (je devrais peut-être commencer une liste pour ces choses là aussi tien…)
        En tous cas, merci beaucoup pour ce petit moment de détente, je vais de ce pas faire une petite mise à jour de ma liste 😉 😀

        • セシリアCéci

          Je confirme que mon goshui-chô est un petit trésor, je te l’ai montré d’ailleurs à Amiens, c’est vraiment un bel objet. C’est émouvant, de laisser sur le papier une empreinte spirituelle du temple ou sanctuaire que tu as visité. À Tottori, j’ai contaminé tous les autres blogueurs, c’était marrant. Et puis, une fois le carnet acheté, c’est une bonne façon de s’offrir un petit souvenir à moindre frais : 300¥ la calligraphie, c’est à peine 2,50€ donc pas de quoi se ruiner !

  • Cécile

    Jolie découverte que je projette de visiter lors du prochain voyage.
    Le parc vaut le coup en effet. J'adore le petit jeu ainsi que la pose à prendre pour admirer la vue !
    Merci pour cette échappée !

    • セシリアCéci

      Je t’en prie 🙂 Si tu vas dans les environs, effectivement je te recommande le crochet par Amanohashidate et Ine, deux coups de coeur en ce qui me concerne. La préfecture de Kyoto a beaucoup à offrir non ?
      En tout cas, j’espère que tu me raconteras tes impressions quand tu auras eu l’occasion de te balader par là 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.