Hyogo

Yumura onsen, la station thermale pittoresque

Yumura onsen est une station thermale de charme, perdue dans les montagnes de la préfecture de Hyogo. La légende locale raconte que sa source aurait été découverte par le moine Jikaku Daishi, il y a environ 1150 ans. 

Petite mais très pittoresque, la station thermale de Yumura onsen est un spot qui cache bien son jeu! Elle n’est pas facile d’accès mais réserve de très belles expériences. Que diriez-vous de vous initier à la cuisine à la vapeur des sources chaudes par exemple?

Une nuit au ryokan Asanoya

En plein coeur du village, le ryokan Asanoya est l’un des plus beaux établissements de Yumura onsen. J’y ai occupé une chambre traditionnelle, avec vue sur les montagnes.

Petits bonheurs à Yumura onsen

Parenthèse nostalgie… Je crois que ne me lasserai jamais de ces sensations: l’odeur entêtante des tatami, l’élégante sobriété du mobilier, le confort douillet du futon moelleux… Ou encore le son discret des portes coulissantes qui s’ouvrent et se referment. Ces petits souvenirs, d’apparence si anodine, sont les premiers qui me reviennent lorsque je repense à mes différents séjours au Japon.

Qui dit ryokan dit cuisine kaiseki bien-sûr. En ce mois de décembre, le crabe matsuba (accompagné de tranches de sashimi extra-frais) était évidemment au menu, tout comme l’incontournable fondue hivernale (shabu shabu). Au ryokan Asanoya, trois mets m’ont particulièrement marquée: une bouchée à base de fugu, une soupe légère garnie d’une véritable feuille d’or, et surtout, plusieurs morceaux de boeuf wagyu ultra fondant, à cuire sur une plaque de sel.

Le dîner s’est achevé sur quelques tranches de mochi shabu, un dessert dont je ne raffole pas mais qui a le mérite d’être léger et très digeste… si les textures un peu gluantes ne vous rebutent pas évidemment.

La magie des sources chaudes

Dernière étape avant le coucher: le onsen, dont j’ai pu profiter seule, sous les étoiles, dans un cadre enchanteur. Les bains extérieurs (rotenburo) sont clairement LE gros point fort du ryokan Asanoya. Rochers, petites cascades et charmantes structures en bois invitent à la rêverie.

J’en ai également profité très tôt le matin suivant, au lever du soleil. Une expérience que je vous recommande pour un réveil en douceur, avant d’affronter l’épreuve du petit-déjeuner japonais: poisson grillé, légumes marinés, riz et surtout l’affreux nattô!!!

Sources chaudes et douceur de vivre

Un séjour à Yumura est une expérience pittoresque. Nichée dans les montagnes, la station n’est pas immense, mais offre justement un environnement calme et serein.

Arayu, coeur de Yumura onsen

À Yumura, les sources d’origine volcanique ne sont pas seulement liées à l’activité touristique. Elles sont également intégrées à la vie quotidienne des habitants.

L’eau thermale circule dans les maisons, et chacun peut l’utiliser pour se laver, boire… Il existe aussi des sources publiques, aux usages variés. Par exemple, au bord de la rivière Haruki qui traverse la ville, l’une de ces sources alimente un pédiluve. Chacun peut y savourer un agréable bain de pied, dans une eau à environ 40°C. Mais l’endroit le plus surprenant se nomme Arayu : une place perpétuellement envahie par une épaisse fumée blanche, où chacun peut venir cuisiner.

Une cuisine à ciel ouvert

Arayu est en effet un spot entièrement dédié à la cuisine typique des onsen, à la vapeur des sources chaudes. La température de l’eau peut y atteindre 95°C. Les points d’accès à la source sont donc entourés de barrières, et les bassins de pierre destinés à la cuisine, quant à eux, sont rehaussés de protections. Ces barreaux massifs servent aussi à accrocher les filets de cuisson.

Garnis de divers ingrédients (oeufs, légumes, tofu…), ces filets sont en vente dans la boutique voisine. Avec un peu d’imagination, on peut tenter toutes sortes d’expériences culinaires intéressantes. Par exemple, savez-vous ce que donne une conserve de lait concentré sucré qu’on laisse mijoter 6h dans une source chaude? 

Le « caramel Arayu » est un vrai délice, crémeux à souhait. 

Notez que l’eau des sources chaudes de Yumura est, par endroits, potable, ce qui n’est pas le cas dans tous les onsen. Si vous souhaitez tenter l’expérience, des tasses en porcelaine sont mises à la disposition des passants, près d’une fontaine gardée par la statue de pierre d’un moine stoïque (probablement Jikaku Daishi). Cette eau n’étant pas soufrée, son goût est assez léger et plutôt agréable. En boire quotidiennement serait très bon pour la santé. Alors… kanpai!

Plus d’informations sur www.yumura.gr.jp

Mise à jour : juin 2020

Cet article est le fruit d’un partenariat avec l’Office de Tourisme de Hyogo.

13 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.