Tokyo

Ameyoko, le marché d’Ueno

Ameyoko (contraction d’Ameya Yokochô) fait partie de ces bonnes surprises que l’on découvre en flânant. Ce quartier aux allures de bazar se situe entre le parc Ueno et la gare. Il abrite depuis plus de 70 ans un marché réputé.

Ameyoko offre une atmosphère populaire et joyeuse, en plein coeur de Tokyo. Il paraît que l’endroit était célèbre pour son marché noir après la Seconde Guerre mondiale. C’était d’ailleurs, originellement, le lieu de transit incontournable pour les marchandises venues des États-Unis, notamment le sucre. D’où son surnom « d’allée des confiseurs », qui n’est plus tellement d’actualité aujourd’hui.

Ameyoko, un bazar à ciel ouvert

Il faut avouer qu’on peut faire pas mal de bonnes affaires à Ameyoko. On y trouve à peu près de tout. Magasins de chaussures griffées, stands de poissons, fruits, parfums, sacs, vêtements… Ce sont, au total, plus de 180 enseignes qui occupent les échoppes colorées du quartier.

Si un soupçon de contrefaçon plane sur certaines de ces boutiques, celles-ci ne désemplissent pas tout au long de l’année. Leur atmosphère un rien désuète évoque un peu le Japon rétro de l’ère Showa.

C’est dans ce quartier que j’ai fait connaissance avec mes premiers gashapon, ces distributeurs de figurines et portes-clés kawaii qui avalent vos pièces de ¥100 à une vitesse surnaturelle!

Un paradis de la street food tokyoïte

Ameyoko est aussi un quartier idéal pour s’initier à la street food japonaise. On trouve dans les environs quantité de petits restaurants sans prétention: sushi bar, snack ou izakaya par exemple. On y déguste une cuisine faite de plats simples et populaires, comme le donburi (bol de riz recouvert de garniture). Les stands de street food, quant à eux, pullulent. Ils proposent une cuisine bon marché, faite de spécialités frites notamment, comme l’incontournable poulet karaage. Ou encore les takoyaki, ces boulettes de poulpe typiques d’Osaka, qui se mangent très très chaudes.

Quartier cosmopolite par essence, Ameyoko abrite également des restaurants de cuisine étrangère. On y croise de nombreux restaurants chinois, coréens, italiens, ainsi que des kebabs.

Plus d’informations sur www.ameyokko.net

Mise à jour : juin 2020

13 commentaires

  • Hachi

    Je suis allé au marché pendent l'été: c'etait très chaud et j'ai acheté du ananas pour 100 yen! Ah, c'etait tellement bon!!! Pour le ramen, je savais de la comande avec la machine: c'est un peu difficile si la personne (lit moi) ne sais pas la langue….. ^^' Mais je te avoue un truc: le bouton mis dans le coin en haut à gauche c'est celui pour le plat le plus simple!! Cependant, les gyoza avec le ramen c'est super! Une couple presque parfait!!!
    J'attends le prochaine pour savoir tes impressions sur le museé Ghibli! Bonne soireé

    • セシリアCéci

      Hihi c’est exactement ça, le miso ramen en haut à gauche était le plat le moins cher, d’ailleurs c’est ce que j’ai pris. Avec les gyoza : pur bonheur !
      Le musée Ghibli sera pour le prochain article, encore un endroit dont je me souviendrai longtemps. Tu l’as visité Hachi ?

      • Hachi

        Oui Cecilia j’ai visité et je l’ai aimeé beaucoup! Voir les storyboard a eté très emouvant aussi comme le court dans la petite salle cinematografique. Et puis le store des object targué Ghibli…. si il s’ appele Mamma mia! un motif il y aura! XD

  • Yo Yo

    wouha! Trop bien ce petit marché! Moi aussi j'aimerai beaucoup avoir une correspondante! Surtout Japonaise! ;p
    C'est super que tu es pu rencontrer Noriko! Je suis vraiment contente pour toi! ^_^
    Merci Céci

  • Kurosu

    J'ai lu tous les articles que tu as écrits, ils sont tous géniaux !
    Merci de nous faire découvrir tant d'adresses ! Les ramen sont vraiment délicieuses avec les gyoza en effet ! Alors les manger au Japon, quel bonheur ça doit être !
    Tu as beaucoup pratiqué le japonais où tu parlais plutôt anglais ?
    En tout cas j'ai hâte de découvrir la suite !

    (Je viens de me rendre compte que j'ai mis beaucoup de points d'exclamation mais c'est parce que je suis super content)

    • セシリアCéci

      Wouah, quel enthousiasme^^ Merciii !
      Pour répondre à ta question, j’ai essayé de communiquer en Japonais au mieux de mes capacités, généralement pour des contacts simples (« excusez-moi », « où sont les toilettes ? », « je veux ça s’il vous plaît », etc.). Mais quand l’échange se compliquait, je passais à l’anglais, voire au langage corporel car beaucoup de japonais restent malgré tout réfractaires à l’anglais, ou alors le parlent trèèèès mal, ce qui complique beaucoup la conversation. Dans tous les cas, j’ai toujours su me faire comprendre, ce qui est rassurant. Mais c’était quand même compliqué parfois XD

  • Toon Céc

    J'adore ce marché, à chaque fois que j'ai été dans le coin, allez hop un petit tour dedans. Bien pratique pour les souvenirs.
    Je vois que tu as fait une collection de tampons. J'ai trouvé ça fun d'en avoir dans les gares, les temples, les parcs… C'est rigolo de partir dans cette quête !
    Hâte d'en lire plus concernant ta rencontre avec Noriko.
    J'ai eu des correspondants ; j'ai trouvé les premières rencontres très bizarres, on est gêné alors qu'on se connaît déjà bien par écrit. Mais bon passé les quelques premières minutes c'est top après ! Que de bons souvenirs.
    Je lis tes articles avec nostalgie et joie (parce tu me fais découvrir des lieux inconnus ou connus mais sous un autre angle). Merci pour ton partage !

    • セシリアCéci

      Merci beaucoup pour ce commentaire Toon Céc, effectivement je me suis éclatée à chercher les tampons un peu partout (mes compagnons de voyage un peu moins, mais j’ai amassé une jolie collection que je compte bien partager ici).
      Je te comprends pour la première rencontre avec un correspondant, ce n’est pas facile car malgré tout, ça reste une première rencontre avec tout ce que ça implique d’incertitudes. Mais en ce qui me concerne, ça a été tout de suite très détendu, peut-être parce qu’il y avait mon frère aussi ?
      Je suis contente que mes articles te plaisent, je continuerai donc dans cette voie 🙂 またな。

    • セシリアCéci

      Je l’espère aussi ! 🙂 J’aurais vraiment voulu vous la présenter sur ce blog, mais quand je lui en ai parlé j’ai senti de la réserve, et comme les japonais n’aiment pas dire non trop directement, j’ai préféré ne pas insister. Du coup je parlerai d’elle par petites touches, ça lui conviendra mieux je pense.

  • セシリアCéci

    Ce n’était pas « Mamma Aiuto » plutôt ?^^ C’est vrai que c’est chouette et très émouvant, j’ai été vraiment transportée par l’ambiance des lieux, le décor, les répliques (le robot géant !!!). Un magnifique souvenir ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.