Tokyo

Hanami au parc Ueno

Se promener dans les allées du parc Ueno, même sous la pluie, est une agréable expérience, en particulier pendant la floraison des sakura. Car Ueno est un spot incontournable du hanami à Tokyo.

Le parc Ueno revêt une importance particulière pour moi. C’est en effet le tout premier lieu que j’ai visité au Japon. Je garde un souvenir particulièrement fort d’une première matinée pluvieuse, sous les sakura du sanctuaire Toshogu.

Sakura et parapluies

L’exploration commence par un crochet rapide du côté du Kaneiji Kaisan-do. Depuis Uguisudani, ce temple bouddhiste, situé à proximité du Tokyo National Museum, se trouve sur le chemin du parc.

Kaneiji Kaisan-do, aux origines du parc Ueno

Kaneiji Kaisan-do faisait autrefois partie d’un complexe religieux bien plus vaste, qui se situait à l’emplacement même du parc. Le Kaneiji d’origine regroupait plus d’une trentaine de bâtiments avant sa destruction en 1868. Aujourd’hui, son nom fait référence à un temple bien plus modeste, situé au nord du parc, et célèbre pour sa magnifique pagode. Pour info, le Kaneiji Konpon Chu-do, le Kiyomizu Kannon-do et d’autres temples situés en périphérie du parc faisaient également partie de cet ensemble.

Le sanctuaire Toshogu

Le mauvais temps a ses avantages : les allées du parc Ueno n’étaient pas trop surchargées lors de mon premier passage. J’ai donc quasiment eu le sanctuaire Toshogu pour moi seule. Situé à l’ouest du parc, non loin du zoo d’Ueno (que je n’ai pas visité), ce superbe édifice a la particularité d’être recouvert de feuilles d’or.

Hanami oblige, de nombreux stands de street food occupaient les allées voisines. Je me suis donc offert quelques gaufres en forme de panda, clin d’oeil à la star du zoo local… 

 

Le panda géant n’est pas seulement la mascotte du zoo d’Ueno, mais aussi du quartier tout entier. Il est représenté sur de nombreux objets commercialisés dans les boutiques de souvenirs des environs, en particulier à l’intérieur de la gare JR.

La tradition du hanami au parc Ueno

Si la pluie ne gâche en rien la contemplation des cerisiers, j’espérais voir les lieux sous le soleil également. J’y suis donc retournée quelques jours plus tard, sous une météo plus clémente.

L’ambiance du parc est très différente lorsqu’il fait beau. Familles et groupes d’amis (ou de collègues) se rassemblent sous les cerisiers pour de joyeux piques-niques, dans une effervescence contagieuse. Les grandes bâches bleues étendues au sol ne sont pas spécialement esthétiques avouons-le, mais elles participent à l’atmosphère festive du décor.

Sous le soleil, le sanctuaire Toshogu semble briller de mille feux. Une vision magnifique, à peine gâchée par la foule de curieux qui se pressent devant ses portes.

En dehors des grandes allées et des temples disséminés dans les alentours, l’étang de Shinobazu (au sud du parc) offre quant à lui quelques jolis points de vue sur les cerisiers en fleur. En particulier si vous empruntez le sentier qui fait le tour du plan d’eau… en esquivant les perches à selfie !

Se promener dans les allées du parc Ueno est certes un enchantement au printemps. Mais quel que soit le moment de l’année, ne vous privez pas d’un détour dans cette oasis de nature, qui contraste avec le paysage bétonné de la capitale.

Horaires : Ouvert tous les jours, de 5h à 23h

Tarifs : entrée libre

Plus d’informations sur www.kensetsu.metro.tokyo.lg.jp

Mise à jour : juillet 2020

13 Comments

  • Toon Céc

    Peu importe le temps qu'il fait, une balade dans un bel endroit reste une belle balade 😉
    Tu n'as pas osé manger le panda non ? Oui, scandale !!!! Bon, entre nous, il était bon ?
    Je me souviens avoir fait un petit tour sur les pédalos cygnes ! J'ai bien aimé cet endroit mais ce n'est pas mon préféré. Tous les goûts sont dans les parcs 😉

  • Mag

    *_* C'est rigolo, j'ai fait 2 fois le parc Ueno et pas une ne ressemble à cette atmosphère, comme quoi, le Japon est plein de surprises ! C'est magnifique !
    A Beppu il pleuvait et on a croisé une touriste Suisse qui en était à son Nième voyage au Japon et qui nous a dit "Quelle chance on a qu'il pleuve aujourd'hui, les couleurs sont merveilleuses sous la pluie, l'atmosphère est différente. Vraiment, quelle chance !" avec un grand sourire. Du coup tous les autres jour où il a plu on s'est souvenu d'elle et on était contents ^^.
    J'ai hâte de lire ta rencontre avec ta correspondante :-).

  • Béné (ベネ)

    Lors de mon premier voyage au Japon il a beaucoup plu et j'en ai gardé un souvenir ému. depuis j'adore me promener dans les temples et sanctuaires les jours de pluie et je trouve que la pierre mouillée et le rose des cerisiers se marient vraiment bien, pas toi ?

    Je n'ai jamais fait le parc Ueno, juste un petit tour en été mais je n'en garde aucun souvenirs. Merci pour la balade 🙂

    PS : j'adore ton petit bandeau "author" dans les commentaires au fait ! J'aimerais bien la même chose.

    • セシリアCéci

      Je suis complètement d’accord, d’autant que cette balade sous la pluie a été ma première véritable excursion au Japon. Peu importe le temps qu’il faisait ce jour-là, ce souvenir restera gravé pour toujours 🙂

      J’ai refait un petit tour dans ce parc sous le soleil, juste avant le départ de ma correspondante car elle n’avait pas pu réellement profiter des cerisiers avec nous. Je partagerai ce moment également : l’atmosphère était complètement différente, mais je ne saurais pas dire laquelle j’ai préféré.

      Ce qui est sûr, c’est que je n’aurais pas laissé la pluie gâcher mon enthousiasme (d’autant qu’il y a eu d’autres journées bien humides pendant mon séjour, notamment une tempête sur Tokyo le jour de mon départ pour Hakone, nous étions trempés jusqu’aux os XD)

      Merci pour ton commentaire en tout cas ! Pour le bandeau « author », c’est bien pratique mais je n’y suis pas pour grand chose, il était inclus dans le template que j’ai acheté (qui a aussi ses petits défauts, mais globalement j’en suis satisfaite^^).

    • セシリアCéci

      Tu iras ma Yoyo, j’en suis persuadée ! 🙂 Et n’attends pas d’avoir 30 ans comme moi… T_T

      Le parc d’Ueno en pleine floraison des sakura… c’est vrai que c’est quelque chose qu’il faut voir de ses propres yeux 🙂 Ne renonce pas à tes rêves. Et surtout : commence à économiser un peu, ça vaut le coup !!!

  • Ainsel

    C'est vrai que le parc était un de mes endroits préférés! C'est là-bas qu'on a testé un 'fast-food' juste en face de la gare d'Ueno et où mon père a cru prendre une bière alors qu'il s'agissait en fait… d'un Whisky-Soda! x) As-tu goûté un des cafés au sakura qu'ils proposent au Starbuck du parc?

    • セシリアCéci

      Aha, bien joué pour la bière XD

      Non, je n’ai pas goûté les cafés au sakura, zut ! Mais je me suis rattrapée à Odawara, en goûtant un délicieux sakura latte, et à Kyoto aussi avec une glace de folie aux couleurs du hanami. J’en reparlerai ! Promis ! Avec des photos !

  • Hachi

    C'est très beau de te lire parce que je revivre mes pas dans les mêmes endroites. Je te remercie pour ça 🙂
    J'ai lu aussi tes post sur la page Facebook (je ne suis pas là mais je lis plusieurs page pubbliques) et je dois te lui dire: tu as le "Mal du Japon"!. Ce n'est pas une maladie dangereuse mais il n'y a pas une solution sinon celle de continuer à prendre l'avion et à retourner là 😉
    Je te comprendre très bien! J'attends le prochaine article: vite vite!

    • セシリアCéci

      Hihi merci pour ton enthousiasme Hachi, et aussi pour ta réponse concernant le ‘mal du Japon’ 🙂
      J’ai voyagé dans plusieurs autres pays, mais c’est la première fois que je ressens ça. C’est grave docteur ? lol

      Effectivement, je pense que la meilleure façon de se sentir mieux est d’y retourner dès que possible, ce pays a vraiment quelque chose de spécial, qui vous fait chavirer le coeur.

      Des bisous !!! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.