Fukuoka

La Fukuoka Tower à Momochihama

La skyline de Fukuoka ne serait pas la même sans la silhouette inimitable de la Fukuoka Tower. Du haut de ses 234m, cette tour domine le surprenant quartier de Momochihama. Elle offre un superbe panorama à 360° sur toute la ville et la baie d’Hakata.

La première chose que j’ai pensé en voyant la Fukuoka Tower, c’est à l’image d’une immense seringue pointée vers le ciel. Contrairement à la Landmark Tower, massive et bien ancrée sur ses 4 piliers, la Fukuoka Tower est fine et élancée. J’aime particulièrement ses faces miroitantes, qui réfléchissent l’humeur du ciel et aimantent le regard.

fukuoka-tower-02

Promenade à Momochihama

Momochihama, ou Momochi Seaside, est un quartier résidentiel construit en 1989, situé à l’est de l’embouchure de la rivière Muromi. Il est surtout connu pour sa dimension balnéaire, l’endroit étant très fréquenté par la jeunesse locale en été. 

Un quartier contemporain

Ce qui frappe immédiatement lorsqu’on arrive sur place, c’est le style résolument contemporain du quartier. Le choix des perpectives semble pensé pour valoriser l’architecture de la tour, vers laquelle l’oeil est irrésistiblement attiré. Momochihama est un gigantesque écrin, aéré et verdoyant. Cette immensité a cependant un revers : une impression de vide. J’ignore ce que donne l’ambiance en été, mais hors saison, l’endroit est extrêmement calme, et manque cruellement d’âme. C’est beau, mais froid.

Momochihama abrite également le Fukuoka City Museum, un musée municipal réputé très sympa, que je n’ai pas visité. En effet, ce n’est pas pour la culture mais pour la plage que je suis venue ce jour-là à Momochi Seaside. Et malgré les nuages, je n’étais pas d’humeur à rester enfermée…

Les pieds dans l’eau à Fukuoka

Momochi beach se situe de l’autre côté de la Fukuoka Tower, et c’est un endroit que j’aime beaucoup. On peut sans peine imaginer l’attrait de ce lieu en été : la plage (artificielle) est très jolie, et offre une très belle vue sur la tour. Elle borde une pinède ombragée, dotée de tables de pique-nique avec vue sur la mer. La baignade en elle-même n’est autorisée que deux mois par an, mais compte tenu de la qualité de l’eau, elle est assez peu pratiquée. En revanche, les habitants de Fukuoka aiment beaucoup se promener le long du remblais, jouer au beach volley sur le sable ou pratiquer les sports nautiques.

Le quartier est aussi très prisé des amateurs de baseball, le Fukuoka Dome se situant à proximité (on le voit nettement à l’extrémité gauche de la photo ci-dessus). En me promenant sur la plage, j’ai d’ailleurs trouvé une balle de baseball perdue (que j’ai conservé en souvenir, ne sachant pas où la déposer). J’aime imaginer l’histoire de cette balle, éjectée du stade après un home run phénoménal, et échouée sur la plage après un périple marin dans la baie d’Hakata (mais je m’égare…).

Je ne vous ai pas encore parlé de la principale attraction de Momochi Seaside cela dit, en-dehors de la Fukuoka Tower. Il s’agit du complexe Marizon, une aire de loisirs d’inspiration occidentale, construite sur pilotis et décorée de hauts palmiers qui lui donnent une allure résolument californienne. L’endroit abrite boutiques et restaurants, mais aussi une salle de mariage très appréciée.

C’est certes très joli, mais pour moi, Marizon restera surtout l’endroit où j’ai découvert et savouré mon tout premier oden, ce pot-au-feu japonais absolument délicieux, idéal pour se réchauffer l’hiver.

L’ascension de la Fukuoka Tower

À présent que vous savez tout de Momochihama, il est temps de nous intéresser plus sérieusement au clou de la visite: la Fukuoka Tower.

Un design élégant et contemporain

Nul doute que la tour de Fukuoka figure parmi les plus beaux observatoires du Japon. Je ne parle pas seulement de sa vue (très belle) mais bien de l’architecture du bâtiment, qui sort indéniablement du lot. Recouvrir la tour de plus de 8000 miroirs est une idée brillante, que l’on doit aux architectes de l’agence Nikken Sekkei, en charge du projet. Achevée en 1989, la Fukuoka Tower est un bijou d’architecture contemporaine, qui change de couleur au gré des humeurs du ciel.

À la manière de la Tokyo Tower, il s’agit d’une tour de radiodiffusion, dont l’armature est cependant cachée par un habillage miroitant. Ce n’est donc pas un gratte-ciel rempli de boutiques et de bureaux, comme la Landmark Tower par exemple. D’ailleurs, on peut nettement s’en rendre compte sur place, en levant le nez dans le hall pour observer la structure légère de l’édifice.

Les boutiques, cafés et restaurants se situent principalement au rez-de-chaussée, dans et à l’extérieur de la tour. Cette dernière dispose de trois terrasses d’observation, à 116, 120 et 123m, accessibles par un ascenseur.

Panorama sur la ville

L’observatoire de la Fukuoka Tower est un lieu particulièrement chaleureux, doté de nombreux équipements sympa. En 2017, on y trouvait déjà plusieurs spots photo, auxquels se sont ajoutées depuis des nouveautés. Un gachapon céleste par exemple, dont les capsules « tombent du ciel », ou encore un flipper à omikuji et des jumelles VR. Sans oublier le traditionnel rallye tampon, qui nous ferait presque oublier le véritable clou du spectacle: la vue à 360° sur la ville !

La plus haute tour de bord de mer du Japon offre en effet un panorama pour le moins original, dominé par le bleu de l’eau et du ciel. L’embouchure de la rivière Muromi creuse un sillon bleuté à travers la ville, s’éloignant petit à petit vers les montagnes qui encerclent la vaste plaine. Au pied de la tour, Marizon ressemble à un frêle îlot posé sur l’eau. La blancheur de ses bâtiments contraste avec le turquoise de la baie.

La Fukuoka Tower est un observatoire vraiment atypique, qui invite à la rêverie. J’ai beaucoup apprécié ma visite, ainsi que la découverte de Momochihama, malgré une ambiance un peu triste en cette saison automnale. Il faudrait sans doute que je me rende sur place en été pour me faire une idée plus juste du potentiel de ce lieu. Cependant, l’ascension de la Fukuoka Tower justifie sans peine un détour par ce quartier! Si vous ne devez faire qu’un seul observatoire à Fukuoka, c’est définitivement celui-là.

Un commentaire

  • Yoyo

    Trop marrant ces petits crabes XD
    J’aime beaucoup l’atmosphère du complexe de Marizon même si je partage ton avis sur la météo… L’été doit lui donner un air plus jovial et chaleureux.
    Tu as tout à fait raison sur l’apparence de Fukuoka Tower… On dirait vraiment un seringue géante! o_o Mais la vue à l’air incroyable!
    Merci ppour la petite balade!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.