Kyoto

La Kyoto Tower

On ne peut pas dire que la Kyoto Tower soit un bâtiment très discret… Située face à la gare centrale, cette tour, haute de 131 mètres, attire l’oeil comme un aimant. Que l’on apprécie ou non son architecture décalée. 

En se promenant autour de la gare, impossible de rater cet édifice atypique. Sa silhouette est reconnaissable entre mille ! Je n’ai pas pu résister à l’envie de monter à son sommet. Découvrir Kyoto, la tête dans les nuages, ça vous dit ?

La Kyoto Tower, une construction insolite en plein coeur de la ville

Véritable OVNI dans le paysage de la ville, la Kyoto Tower ressemble un peu à un phare posé sur le toit d’un immeuble… Ou peut-être à une bougie? Elle a été dessinée par l’ingénieur Makoto Tanahashi, et inaugurée en 1964. C’était à l’occasion du lancement du shinkansen pour les Jeux Olympiques de Tokyo.

Une architecture controversée

La tour s’élève à une altitude de 100 mètres et surplombe un immeuble de 9 étages abritant un hôtel et de nombreux commerces. Construite en feuilles d’aciers, elle pèserait près de 800 tonnes.

On pourrait débattre longtemps de l’esthétique de ce bâtiment typique des années 60, qui tranche radicalement avec l’architecture du reste de la ville. Aujourd’hui encore, l’endroit est loin de faire l’unanimité auprès des habitants. Depuis cinquante ans qu’il existe, on aurait pu croire qu’ils s’en seraient accommodés… mais non. Beaucoup continuent de pester contre son architecture trop moderne, trop « voyante ». Difficile de les contredire…

Billet Kyoto Tower, préfecture de Kyoto

Personnellement, je trouve à la Kyoto Tower un certain charme désuet. La revoir en décembre 2016, lors de mon second voyage, m’a beaucoup ému. Je ne pensais pas me retrouver à Kyoto si rapidement après mon première voyage, et cette vision à cristallisé pas mal d’émotions.

Finalement, mon attachement pour la Tour de Kyoto est purement sentimental j’ai l’impression. En parler aujourd’hui me fait donc très plaisir !

Kyoto vue du ciel

L’observatoire, qui offre la seule vue à 360° de toute la ville, se situe (vous vous en doutez) au sommet de l’édifice. On y accède via un ascenseur joliment décoré. Lors de votre ascension, vous croiserez Tawawa-chan (タワワちゃん). Ce personnage figure sans problème dans le top 3 des mascottes japonaises les plus moches naïves que j’ai jamais croisé.

Nous voilà donc au sommet, et la ville s’étend à nos pieds. Le contraste avec Tokyo est frappant. Car contrairement à la capitale japonaise, Kyoto n’est pas une cité « verticale », qui cherche à atteindre les cieux.

Observatoire Kyoto Tower, préfecture de Kyoto

Des jumelles sont à la disposition des visiteurs pour profiter du panorama et observer au mieux les nombreux temples et sanctuaires de la ville. 

Vue sur Kyoto depuis la Kyoto Tower, préfecture de Kyoto

Il paraît que par temps clair, on peut même voir Osaka au loin. Pour ma part, j’ai surtout été impressionnée par le mur de montagnes qui encercle la ville. 

L’observatoire abrite également quelques gashapon délivrant des médailles du souvenir, ainsi qu’un autel kawaii proposant des omikuji. Avant de redescendre, n’oubliez pas de collecter le tampon touristique.

Au pied de la Kyoto Tower

Je l’admets, ce n’est pas vraiment l’expérience la plus authentique qui soit, mais j’ai pris l’habitude, quand je vais à l’étranger, de tester au moins un restaurant Mc Donald’s sur place. C’est toujours une expérience amusante de découvrir les variantes de tel ou tel burger, qui empruntent à la cuisine locale.

Il existe justement un McDo au pied de la Kyoto Tower, et l’heure du déjeuner approchant… pourquoi chercher plus loin ? Je me suis donc laissée tenter par un menu teriyaki burger, frites et Fanta grape (le fameux Fanta au raisin, qui intrigue tant les voyageurs). Pas de mauvaise surprise avec ce menu. J’ai beaucoup apprécié la saveur teriyaki du burger. Le Fanta grape m’a laissé un souvenir plus mitigé : un peu trop « chimique » à mon goût, mais pas horrible non plus. J’aurais pu tester d’autres spécialités : le burger à la crevette, les nuggets au tofu… mais il fallait bien faire un choix.

Pour conclure, j’ai beaucoup apprécié mon ascension de la Tour de Kyoto. Entre deux temples ou sanctuaires, voilà qui permet de varier les plaisirs et d’observer Kyoto sous un angle différent. Le spot idéal pour savourer une petit pause en somme, et prendre de la hauteur.

Horaires : Ouvert de 9h à 21h20 (dernière entrée à 21h)

Tarifs :

  • ¥800 par adulte
  • ¥650 pour les lycéens*
  • ¥550 pour les collégiens et primaires*
  • ¥150 par enfant de moins de 6 ans*

 *sur justificatif

Plus d’informations sur www.keihanhotels-resorts.co.jp

Mise à jour : mai 2020

9 commentaires

  • Cécile

    Ah les mascottes, de vraies institutions dans ce cher pays 😉
    Peut-être que la tour devrait évoquer une flamme olympique, non ?! Etant donné le contexte…
    La tour est sur notre liste pour le prochain voyage, notre fille va kiffer je pense !!
    Je te rejoins, tester les mc do locaux c'est toujours une aventure visuelle et savoureuse (ou pas…). La photo de la devanture est sympa (un vrai choc des cultures) !!!!
    Merci pour ce joli article qui a accompagné mon thé matinal au bureau !

  • Yoyo

    Aha!XD je m'attendais à ce que tu dises "cette mascotte figure sans problème dans le top 3 des mascottes les plus mignons"! J'ai explosé de rire quand j'ai vu que ce n'était pas le cas! XD
    La Tokyo tower figurait déjà sur ma liste mais tu réussis toujours à me donner de bonnes raisons pour être sûr d'y aller! Ça doit être vraiment impressionnant de voir la ville sous cette angle. On peut voir Osaka tu dis? C'est génial!
    J'aime vraiment beaucoup les omikuji. Je me suis promise d'en récolter le plus possible durant mon voyage! 😀
    Merci Céci!

  • セシリア Céci

    C'est vrai que le bâtiment (et la mascotte !) sont mochissimes XD
    Mais rien à faire, j'éprouve une vraie tendresse pour ce lieu, qui me rappelle des souvenirs très forts, en particulier sur le deuxième voyage.
    La vue est sympa oui 🙂

  • セシリア Céci

    Nan mais cette mascotte, c'est une vraie catastrophe XD
    Je ferai un article sur les mascottes à mon retour du voyage de novembre je pense, quand j'aurai davantage de comparaisons, mais pour le moment Tawawa-chan est bien placée dans mon musée des horreurs :p

  • セシリア Céci

    C'est bien possible pour la flamme olympique, même si aucune de mes sources n'a clairement mentionné cette possibilité. J'aime bien l'image du phare personnellement.
    Toi aussi tu testes les McDo ? Je me sens un peu moins bizarre du coup 😉

  • Cécile

    Oui, je teste au moins un Mc Do local par voyage ; quand je sature un peu du manger local ou que je n'ai simplement pas envie de me prendre la tête pour trouver un endroit pour manger.
    Même si je ne raffole pas des fast-food, je trouve ça fort "marketingement" parlant l'adaptation que la chaîne a faite pour s’immiscer dans la culture locale. C'est donc toujours intéressant de manger au Mc Do et puis les goodies proposés sont couleurs locales eux-aussi… J'ai rapporter des jouets Naruto et St Seiya du Japon, des mascottes des JO de Pékin… Ca reste des souvenirs !!

  • Hachi

    J'arrive tard à commenter mais j'arrive! Pardonne-moi ^^'
    J'ai vu la Kyoto tower surtout dans mon première voyage parce que j'avais l'hotel dans la ville (la deuxième fois etait à Osaka). Je ne suis jamais monter mais c'est beau!
    Et tu m'as fait venu envie de tester le Mc au Japon! Il semble plus oishii que en Italie 😉
    Merci Céci 🙂

  • Mag

    C'est vrai que c'est une jolie petite pause que tu nous offres 🙂

    Si les jumelles sont gratuites, ça peut expliquer un peu le prix d'entrée ? (Je pense à toutes les jumelles sur les points de vue en France qui sont payantes et que personne n'utilise jamais, ou presque !).

    O_o Cette photo de personnes en kimono (ou yukata) devant McDo, je ne sais pas si je dois rire ou pleurer ;-)… Beau cliché en tout cas ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.