Tottori

Kurayoshi

Kurayoshi est un petit bourg à l’ambiance nostalgique de la préfecture de Tottori. Sans même le savoir, vous le connaissez peut-être. Il sert en effet de décor au célèbre manga « Quartier lointain », de Jirô Taniguchi.

Le quartier Utsubuki-Tamagawa, notamment, illustre à la perfection l’image d’un Japon « hors du temps », empreint de nostalgie. Celui-là même que l’on retrouve souvent dans les films du studio Ghibli ou dans certains manga.

Dans les pas de Jirô Taniguchi

Pour être franche, j’ai une connaissance très vague de « Quartier lointain », même si je connaissais déjà Jirô Taniguchi à travers la cultissime BD « L’homme qui marche ». Mais le simple fait d’en avoir parcouru le décor me donne très envie de le lire! Un plan de visite, distribué à l’Office de Tourisme, permet d’ailleurs de mêler réalité et fiction, le temps d’une promenade sur les traces du héros.

Kurayoshi, ville pittoresque

Historiquement, Kurayoshi est une ville marchande (shôka-machi). La plupart des bâtiments visibles dans le quartier Utsubuki-Tamagawa ont été construits entre l’ère Edo et l’ère Meiji, du 17e au début du 20e siècle. Ce sont principalement des machiya (des maisons traditionnelles en bois, typiques des bourgs et centre-villes japonais) ou des entrepôts de marchandises. Les petites passerelles qui enjambent le cours d’eau (la rivière Tama) sont des accès de service.

Les façades des entrepôts, ornées de crépis blanc et de lambris de revêtement en cèdre brûlé, sont particulièrement jolies. Tout comme les toits de tuiles rouges, typiques des environs. En 1998, le quartier Utsubuki-Tamagawa a été classé « Ensemble Architectural Traditionnel ». C’est donc désormais un secteur préservé.

J’ai particulièrement aimé me promener dans les environs du temple Dairen-ji. Sa porte, ornée d’une grosse lanterne rouge, m’a curieusement rappelé le Hôzômon du Sensô-ji (toutes proportions gardées bien sûr).

L’artisanat de Kurayoshi

Qui dit ville marchande dit production locale. À Kurayoshi, de nombreux artisans tiennent boutique dans les rues passantes. Des revendeurs de saké et produits frais par exemple, ou des fabricants de cerfs-volants et jouets en tous genres… Le souvenir typique de la ville est d’ailleurs une poupée.

Les hakotaningyo

Les hakotaningyo sont de petites poupées traditionnelles, fabriquées en papier mâché depuis plus de 300 ans. Typiques de Kurayoshi, elles ont une forme cylindrique, très semblable à celle des kokeshi. Leur fabrication aurait commencé pendant l’ère Tenmei (1781-1789). Ces poupées sont censées porter chance aux enfants, pour qu’ils grandissent sans blessures ni maladies.

Le tissage kasuri

À Kurayoshi, l’autre boutique à connaître est l’atelier Furusato, spécialisé dans la fabrication et la vente de kasuri. Le kasuri est un procédé de teinture et de tissage, inspiré des ikats indonésiens, dans lequel le motif est créé en teignant le fil d’une belle couleur indigo. Des espaces blancs (c’est-à-dire non teints) sont volontairement laissés à intervalles très précis. Le motif prend donc forme au moment du tissage, et c’est assez impressionnant à voir.

La machiya Seisuian

Terminons la visite de Kurayoshi par une bonne adresse: la machiya Seisuian et son décor très pittoresque, fait de tatami, zabuton et portes coulissantes.

Ce restaurant réputé à Kurayoshi est spécialisé dans le mochi shabu. Ce plat hivernal est un shabu-shabu amélioré, qui inclut plusieurs variétés de mochi plats et rectangulaires, aux goûts plus ou moins prononcés. Carotte, shiitake, matcha, kabocha, sésame, myrtille, piment, maïs, crevette, yuzu ou fougère par exemple. Contrairement aux légumes, à la viande et aux fruits de mer, les mochi ne doivent pas mijoter longuement, mais juste ramollir quelques secondes dans le nabe (la marmite), avant d’être dégustés gluants.

Mon verdict : même si j’ai apprécié le côté ludique de ce repas, toutes les saveurs de mochi n’ont pas forcément convenu à mon palais. Je vous recommande néanmoins cette adresse, pour le cadre magnifique, le service impeccable, la qualité générale du déjeuner et le bénéfice d’une surprenante expérience culinaire.

Accès : Depuis Yonago ou Tottori-shi, prendre la JR Main Line jusqu’à la gare de Kurayoshi, puis le bus jusqu’à l’arrêt 赤瓦・白壁土蔵 (10 arrêts, 12 min)

Plus d’informations sur www.kurayoshikankou.jp

Mise à jour : juin 2020

Cet article est le fruit d’un partenariat avec l’Office de Tourisme de Tottori.

10 Comments

  • Yoyo

    Je suis toute à fait d'accord avec toi!
    J'avais déjà eu l'occasion d'entendre parler de tout ça dans une émission, c'était déjà sur ma liste ;p
    En tous cas tes photos sont toujours aussi magnifiques! Surtout la première 😀 😉

  • Japan kudasai

    Et encore une victoire pour le gotochi card challenge ! Super article, tu as réussi à retranscrire parfaitement l'ambiance artisanale de la ville. Pour le mochi shabu shabu, ça restera un grand moment… mais j'ai réussi à faire fondre mes morceaux de mochi sans qu'ils coulent lamentablement au fond du nabe, honneur sauf ^^ !

  • Cécile

    Vive la province en France comme ailleurs 😉 C'est très appréciable les balades dans ce genre de villes.
    Très jolis tissus ; quelles utilisations sont privilégiées (habillement, déco) ?
    Quelle expérience culinaire le mochi shabu, je ne t'envie pas sur ce coup là ; on dirait des tranches de fromage à raclette les mochis…

  • セシリア Céci

    Merci Yoyo 🙂 Tu as déjà vu une émission sur Tottori ? Ça m'épate, j'ai eu du mal à collecter certaines infos sur ce lieu à vrai dire (tout était en japonais, ou presque). Cela dot, c'était passionnant comme recherches hihi

  • セシリア Céci

    L'atelier Furusato proposait à la vente du kasuri sous toutes les formes possibles : tenues traditionnelles, coussins, sacs, petits objets décoratifs, etc.
    Ahaha tu me fais rire avec le mochi shabu. C'est quand même nettement moins puissant en goût que la raclette XD

  • Yoyo

    Oui c'est une émission qui s'appelle "Japan on Motion" sur la chaîne "nolife" 😉 je regardais tout les vendredi soir avant mais maintenant ils ont changer l'horaire et je ne sais pas à quelle heure c'est…. T_T

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.