Tottori

Misasa onsen

Les sources chaudes de Misasa onsen bénéficient de l’un des taux de radium les plus élevés au monde. Ce qui en fait l’une des stations thermales plus réputées de la préfecture de Tottori.

J’y ai fait escale la première nuit de mon second voyage au Japon. Une halte trop rapide pour me faire une idée précise du potentiel de ce lieu. Mais assez longue pour me laisser le temps de savourer une très belle nuit sur place. En arrivant dans ma jolie chambre japonaise du ryokan Mansuirou, après 12h de vol, je n’avais qu’une hâte : prendre un bon bain et me blottir dans un fûton tout chaud. Mais avant ça… le dîner !

Un dîner au ryokan Mansuirou

Rappel toujours utile: la cuisine kaiseki est une cuisine très raffinée, typique des ryokan. Ce soir-là, le repas comportait une dizaine de plats successifs, tous très légers, accompagnés de riz et arrosés de vin de poire.

Petit plus hivernal : le menu faisait la part belle aux plats mijotés et autres préparations originales (comme la cuisson des crevettes sur une pierre chaude). J’ai particulièrement aimé le chawanmushi, sorte de flan agrémenté de viande ou de poisson, de champignons et de légumes.

Après cet incroyable dîner, direction le onsen. Rien de tel en effet qu’une agréable baignade nocturne dans le rotenburo pour oublier la fatigue de l’avion.

Un matin à Misasa

Se réveiller dans un ryokan, après une douce nuit dans un fûton, est une expérience singulière.

Tout commence par le bruit de l’eau qui vous tire de votre sommeil, le son de la rivière Mitoku en contrebas, mêlé à l’odeur légère mais entêtante des tatami. Depuis votre chambre, une vue sur les montagnes embrumées. Tout semble irréel: la décoration épurée du ryokan Mansuirou et sa propreté impeccable, les coussins et sandales de bois parfaitement alignés, la douce lumière des lanternes… Sans oublier le jardin de rocaille traversé par un ruisseau, en plein milieu du bâtiment.

Si vous doutiez encore d’être bien réveillé, un bain matinal dans les sources chaudes, immergé dans le rotenburo (bassin à ciel ouvert), devrait finir de vous convaincre. Algues et poisson grillés, riz et petits légumes, le tout servi dans une vaisselle raffinée: le petit-déjeuner japonais est une vraie expérience pour vos sens.

Sur les berges de la rivière Mitoku

Le matin de mon départ, il pleuvait sur Misasa. Mais j’ai quand-même pris le temps d’une petite promenade dans les environs du ryokan.

Un peu comme à Hakone, les auberges de Misasa sont majoritairement situées en bordure d’une jolie rivière. Même sous la pluie, celle dernière conserve tout son charme. Une source chaude publique occupe la rive opposée au ryokan Mansuirou, avec deux petits bassins qui, je pense, doivent servir à d’agréables bains… Pour peu que la pudeur ne vous arrête pas !

Ce n’est pas forcément visible sur la photo, mais des vapeurs chaudes s’élèvent de ces bassins. Ce qui donne vraiment envie de se poser pour profiter du cadre ultra apaisant.

Je ne pouvais pas quitter Misasa sans m’offrir un dernier petit bonheur: une bouteille de lait aromatisé (ou non). Cette boisson est un classique des onsen, idéal pour se réhydrater après le bain.

Accès : Depuis la gare de Kurayoshi, prendre le bus jusqu’à l’arrêt Misasa Shoko Center (19 arrêts, 23 min).

Plus d’informations sur www.misasaonsen.jp

Mise à jour : juin 2020

Cet article est le fruit d’un partenariat avec l’Office de Tourisme de Tottori.

14 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.