Osaka

Umeda Sky Building

Du haut de ses 173 mètres, Umeda Sky Building domine le quartier de Shin-Umeda, au nord d’Osaka. Il abrite à son sommet un observatoire à 360°, qui offre l’un des plus beaux panoramas sur la capitale du Kansai.

Umeda Sky Building est aussi, pour moi, une escale très particulière. C’est en effet le dernier spot que j’ai visité lors de mon voyage d’avril 2016, juste après le château d’Osaka. L’occasion pour moi de clore en beauté le récit de ce premier séjour au Japon, avant de vous emmener vers d’autres horizons…

Promenade le nez en l’air à Shin Umeda City

Si la plupart des voyageurs au Japon connaissent et fréquentent le quartier populaire de Namba, Umeda, au nord de la ville, est un peu moins mis en avant. Il faut dire que l’ambiance y est très différente. Ici, pas d’enseignes tape-à-l’oeil ni d’ambiance rétro comme à Dotonbori. Peuplé de hauts immeubles de bureaux, Umeda fait partie du quartier des affaires d’Osaka, le plus important du Kansai. C’est aussi une zone commerçante animée, à proximité de la gare d’Osaka.

Impossible de ne pas penser aux grattes-ciel de Shinjuku en visitant cette partie d’Osaka, tout en verticalité. Une fois sur place, l’oeil est immédiatement attiré vers Shin Umeda City (新梅田シティ), vaste complexe aménagé dans les années 1990 au nord-ouest de la gare d’Osaka. Au centre de cet ensemble, Umeda Sky Building est incontestablement le joyau architectural du quartier. Ses deux tours jumelles de quarante étages, habillées de verre, reflètent le bleu du ciel et les constructions environnantes à la manière d’un gigantesque miroir.

Il serait cependant injuste de réduire le quartier à ce seul édifice. Tout autour, les constructions rivalisent d’audace, dans un style clair, moderne et épuré. Vastes esplanades et miroirs d’eau apportent lumière et fraîcheur. C’est très beau et reposant, le spot de promenade idéal pour un petit shopping entre ami(e)s… ou en famille.

Au sommet d’Umeda Sky Building

Inauguré en 1993, Umeda Sky Building est l’oeuvre de l’architecte Hiroshi Hara, à qui l’on doit également la gare de Kyoto. Cette construction atypique se compose en réalité de deux tours, reliées entre elles par une immense plateforme abritant un observatoire panoramique à 360°. C’est d’en-dessous que l’architecture du bâtiment se dévoile le mieux.

Ascension vers les cieux

Une fois le billet d’entrée en poche, l’ascension jusqu’au toit s’effectue en plusieurs paliers. Première étape: une montée en ascenseur du 3e au 35e étage, où l’on emprunte ensuite un escalator suspendu menant à la plateforme. L’effet “tunnel” à l’intérieur de cette montée est assez spectaculaire, voire hypnotique. On peut déjà y admirer la vue à travers les vitres défilant de part et d’autre de l’escalier roulant.

Deuxième étape: le Floating Garden Observatory lui-même, construit sur deux niveaux. Au coeur de la plateforme reliant les deux tours, le 39e étage abrite boutique, bar et restaurant, où vous vous arrêterez plutôt au retour. Au 40e étage, un premier observatoire circulaire, la Gallery in the sky ~Zero Gravity~ offre une jolie vue sur l’ensemble de la ville, bien à l’abri derrière de grandes baies vitrées. Cet étage accueille également un café suspendu, le Sky 40. Il suffit ensuite de grimper quelques marches supplémentaires pour accéder au toit d’Umeda Sky Building, et profiter d’une vue dégagée sur l’ensemble de la ville.

Le “jardin aérien” d’Umeda Sky Building

Malgré son nom très poétique, le jardin aérien d’Umeda Sky Building n’est guère verdoyant. Pas la moindre plante en vue… mais bien une immense terrasse circulaire, offrant un panorama à 360° sur la capitale du Kansai, sans le moindre obstacle à la vue. Il est assez rare au Japon de trouver un observatoire directement sur le toit d’un gratte-ciel. La sensation de liberté est incomparable… pour peu que vous ne souffriez pas de vertige bien entendu! Auquel cas l’ascension de l’escalator suspendu vous aura probablement déjà terrassé. 

À ce propos, vous pourrez tout à loisir observer le chemin parcouru en jetant un oeil du côté de l’immense ouverture circulaire qui sépare les deux tours de ce complexe monumental, tout de verre et d’acier.

À 173 mètres du sol, la vue sur Osaka est évidemment exceptionnelle. De là-haut, on peut bien-sûr voir les principaux édifices de la ville, mais aussi les méandres du fleuve Yodogawa, qui se jette à l’ouest dans la baie d’Osaka. Il paraît même que, par temps clair, la vue porte jusqu’aux monts Ikoma et Rokko, Wakayama au sud, l’aéroport international du Kansai, et même le pont Akashi Kaikyo reliant Honshu à l’île d’Awaji.

L’endroit est particulièrement agréable au crépuscule, quand la lumière dorée se reflète sur l’eau. C’est sans doute pour cela que l’observatoire d’Umeda Sky Garden est considéré comme l’un des spots les plus romantiques d’Osaka, où de nombreux couples viennent accrocher un cadenas symbolisant leur amour, ou même faire leur demande en mariage.

En redescendant, ne manquez pas de faire un saut du côté du petit autel shinto aménagé sur place. Cette attraction typique des observatoires japonais invite les amoureux à tirer une prédiction (omikuji), afin de s’assurer joie et prospérité.

Les autres attractions d’Umeda Sky Building

Comme beaucoup d’immeubles au Japon, Umeda Sky Building ne se contente pas d’être un fabuleux observatoire. Le sous-sol et le premier étage abritent une autre attraction, Takimi Koji, la reconstitution d’une ruelle typique de l’ère Showa et de ses restaurants. Un cinéma occupe les 3e et 4e étages de la Tour Est, spécialisé dans la diffusion de films indépendants du monde entier. Le 27e étage de la Tour Ouest, quant à lui, abrite le Koji Kinutani Tenku Art Museum, qui expose des fresques, peintures et sculptures. Sa particularité est l’utilisation de la 3D, pour immerger le visiteur à l’intérieur des oeuvres. De quoi prolonger agréablement la visite du quartier.

Vous l’aurez compris, Umeda Sky Building est, à mes yeux, un incontournable d’Osaka. Ma visite datant de 2016, les photographies ne reflèteront peut-être pas exactement ce que vous découvrirez sur place. En effet, pour fêter ses 25 ans, l’observatoire a été rénové en 2018. Voilà qui me donnera une excellente raison de retourner sur place lors d’un prochain voyage au Japon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.