Gotochi card challenge

Gotochi card challenge de Kanagawa

Il est temps de découvrir avec vous les secrets d’une nouvelle préfecture japonaise dans le cadre du Gotochi Card Challenge. En route pour Kanagawa !

La préfecture de Kanagawa est la destination idéale pour une excursion depuis la capitale japonaise. Son littoral, comportant notamment la charmante île d’Enoshima, est d’ailleurs extrêmement fréquenté par les habitants de Tokyo.

La collection

Cliquez sur la carte pour accéder directement au descriptif.

2009
2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017-2018
2019

Minato Mirai 21

みなとみらい21
2009

Minato Mirai 21 est le quartier des affaires de Yokohama, à l’architecture spectaculaire. Il est connu pour abriter quelques sites et monuments remarquables, bien visibles sur la gotochi card.

La Landmark Tower, grande tour de base carrée située au centre, mesure 296 mètres. Elle a été inaugurée en 1993. Avec ses 70 étages, cette tour était, à l’époque de sa construction, le plus haut bâtiment du pays. Ce n’est bien sûr plus le cas aujourd’hui.

La Cosmo Clock 21 est la grande roue du parc d’attractions Cosmo World et, accessoirement, l’une des plus grandes horloges du monde ! Haute de 107,5 mètres, elle a été construite à l’occasion de l’exposition de Yokohama en 1989.

Le bâtiment en bas à gauche de la carte postale est un grand centre commercial aménagé dans un ancien entrepôt de marchandises, bâti entre 1911 et 1913. Les briques rouges, très rarement utilisées pour la construction au Japon, se démarquent très nettement sur l’image.

Le Nippon Maru, clou de la visite du Musée de la Marine, est un quatre mâts datant de 1930. Ancien navire école, c’est aujourd’hui un bateau-musée amarré en permanence dans le port de Yokohama. Il est représenté au premier plan à droite. Ses belles voiles blanches ne sont hissées que 10 fois par an !

Ligne Enoden

江ノ電
2010​

Long de 10 km, le chemin de fer électrique d’Enoshima ou Enoshima dentetsu (abrégé Enoden) a été inauguré en 1902. Il assure la liaison entre Fujisawa et Kamakura, desservant sur son trajet de nombreux sites incontournables. Le Grand Bouddha de Kamakura par exemple, ou encore l’île d’Enoshima.

C’est une ligne touristique extrêmement fréquentée, puisqu’elle traverse le Shônan, le littoral de la préfecture de Kanagawa. Autrement dit, la zone touristique et balnéaire la plus proche de Tokyo.

Lac Ashinoko et son bateau pirate

芦ノ湖 with 海賊船
2011

Le lac Ashi à Moto-Hakone est l’un des meilleurs spots d’observation du mont Fuji… par temps clair bien-sûr.

Le lac Ashi, qui s’est formé à l’intérieur du cratère d’un volcan (le Hakone) est aussi célèbre pour ses bateaux pirates un peu kitsch. L’un d’eux est d’ailleurs représenté au premier plan sur la gotochi card.

Veste sukajan

スカジャン
2012​

Héritage de la Seconde Guerre mondiale, la veste sukajan est le souvenir par excellence ramené par les soldats américains basé à Yokosuka, au sud de la préfecture. Ce nom serait issu de la fusion des mots « Yokosuka » et « jumper »… le tout passé à la moulinette de l’accent japonais !^^

Dans les années 60, le look sukajan s’impose comme un symbole de rébellion pour la jeunesse nippone. Sur la gotochi card, on peut voir deux motifs très souvent représentés sur les vestes sukajan : le tigre et le dragon.

Kawasaki Daishi

川崎大師
2013

Fondé en 1128, le Heikenji Kawasaki Daishi (川崎大師) est un temple bouddhiste situé dans la ville de Kawasaki, au nord-est de la préfecture. Il est dédié au moine Kûkai (774-835) aussi appelé Kôbô-Daishi, fondateur de la secte Shingon au 9e siècle. Ce dernier voyagea jusqu’en Chine pour suivre les enseignements d’un grand maître nommé Huiguo, dont il fut le dernier disciple. Il lui enseigna tout son savoir… en trois mois à peine !

Le bâtiment principal, représenté sur la gotochi card, abrite une amulette sacrée.
Le Kawasaki Daishi est chaque année très fréquenté pour hatsumôde (la première visite au sanctuaire ou au temple de l’année).

Ligne Hakone Tozan

箱根登山電車
2014

Le train rouge de la ligne Hakone Tozan fait partie des célèbres trains touristiques du Japon, qui assure la liaison entre Odawara et Hakone.

Les fleurs visibles sur la gotochi card sont une référence au surnom de « train des hortensias », souvent employé pour désigner cette ligne. Au début de l’été, le parcours menant de la gare d’Odawara à celle de Hakone Yumoto est en effet bordé de superbes fleurs, donnant encore plus de charme aux 35 minutes de trajet reliant les deux stations…

Matthew Perry et ses bateaux noirs

ペリーと黒船
2015

Matthew Perry (pas l’acteur, le commodore^^) est une figure importante de l’histoire du Japon. En 1853, alors que l’archipel est coupé du reste du monde depuis 1641 (période appelée Sakoku, littéralement « fermeture du pays »), Perry est placé à la tête d’une expédition diplomatique et militaire américaine destinée à « ouvrir l’huître japonaise ». Autrement dit à rétablir les relations diplomatiques et commerciales entre le Japon et l’Occident.

C’est dans la baie de Tokyo qu’il arrive avec ses canonnières, le 8 juillet 1853, chargé d’un message du président américain Millard Fillmore pour le shogun. Quand les représentants de ce dernier lui demandent de se replier vers Nagasaki, alors seul port ouvert aux étrangers, Perry refuse. Son insistance finira par payer : il sera autorisé à débarquer à Kurihama (aujourd’hui Yokosuka) le 14 juillet 1853.
En février 1854, il revient au Japon pour recevoir la réponse du shogun, cette fois accompagné de nombreux navires venus d’Europe, les fameux bateaux noirs. Face à la pression militaire occidentale, le Japon finit par céder. La Convention de Kanagawa, marquant le retour de l’archipel sur la scène diplomatique internationale, sera signée en présence de Perry le 31 mars 1854. La visite du musée de Yokosuka évoque largement cet épisode.

Grand Bouddha de Kamakura

鎌倉大仏
2016

Le Grand Bouddha est la principale attraction du temple Kotoku-in, à Kamakura. Classée Trésor National, la statue de bronze mesure 13,35 m, socle inclus. Ce qui en fait l’un des plus grands Bouddha assis du Japon.

La statue est creuse et il est tout à fait possible de la visiter.

Kintarô

金太郎
2017-2018

Le personnage de Kintarô est une figure extrêmement connue du folklore japonaise. Abandonné tout jeune dans les montagnes d’Ashigara, Kintarô est élevé par une ogresse. Doté d’une force surhumaine, « l’enfant doré » (traduction littérale de son nom) se lie d’amitié avec les animaux de la forêt, avant de suivre le samouraï Minamoto no Yorimitsu jusqu’à Kyoto. Il deviendra l’un des plus grands guerriers du Japon sous le nom de Sakata no Kintoki.

Oscillant entre mythe et réalité historique, la légende de Kintarô prend sa source dans la préfecture de Kanagawa, et plus précisément dans la ville de Minamiashigara. Aujourd’hui encore, cette dernière est connue comme la ville natale de Kintarô.

Naporitan

スパゲッティナポリタン
2019

Comme la plupart des grands ports japonais tels que Nagasaki ou Kobe, Yokohama est une ville très cosmopolite. Le naporitan, spécialité de l’hôtel New Grand, le prouve indéniablement.

À l’issue de la Seconde Guerre mondiale, cet hôtel situé à deux pas de Chinatown devient le quartier général des troupes américaines. Formé en Europe, et notamment en Italie, le chef en second Shigetada Irie imagine donc une recette inspirée par les rations des soldats américains, pour satisfaire cette nouvelle clientèle.

Le naporitan, nommé ainsi en hommage à la ville de Naples en Italie, est aujourd’hui un plat très populaire au Japon. Il constitue un bel exemple de cuisine yoshoku (d’inspiration occidentale). La recette, largement copiée, consiste en une assiette de spaghetti au ketchup ou à la sauce tomate, agrémentée d’oignons, de champignons, de poivrons et de saucisse.

Le gotochi card challenge, c’est quoi ?


Le gotochi card challenge est une sorte de rallye photo basé sur une série de cartes postales commercialisées dans les bureaux de poste japonais. Ces cartes illustrées valorisent l’identité des différentes préfectures du Japon: spécialités culinaires ou artisanales, personnages ou sites historiques, paysages emblématiques, fêtes traditionnelles…
L’objectif du gotochi card challenge est de photographier chaque carte avec le sujet représenté. Une façon ludique de parcourir le Japon, et de découvrir des pépites qui ne figurent pas toujours dans les guides touristiques.

Remerciements

Merci à Miwako Trinidine, qui m’a aidée à collecter les cartes de cette préfecture.

7 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.