Coronavirus au Japon

Planifier son voyage post-covid

Accueil > Pratique > Préparer son séjour > Voyage au Japon et coronavirus

Mise à jour : 27 décembre 2020

La pandémie de coronavirus au Japon et dans le monde a conduit en 2020 à la fermeture temporaire des frontières de l’archipel. Mais aussi à la mise en place de mesures sanitaires strictes. Faisons le point ici sur la situation pour les touristes francophones.

Cet article dédié au coronavirus au Japon sera enrichi et mis à jour régulièrement, au fur et à mesure des annonces officielles. Il est principalement destiné aux touristes francophones désireux de se rendre au Japon dans le cadre d’un voyage d’agrément de courte durée (moins de 3 mois).

Tourisme et coronavirus au Japon, la situation actuelle

Suite à la pandémie de coronavirus au Japon comme dans le reste du monde, les frontières de l’archipel sont actuellement fermées aux touristes étrangers.

Les accords internationaux permettant aux voyageurs français de se rendre au Japon sans visa spécifique (dans la limite de 90 jours maximum consécutifs) sont temporairement remis en cause. Aucun visa touristique n’est actuellement délivré par l’ambassade du Japon en France.

En septembre 2020, cette interdiction de voyager au Japon a été levée pour les voyageurs d’affaires, les étudiants et les professeurs, les nouveaux expatriés ainsi que les PVT (dès le 27 octobre). Les résidents permanents étrangers qui se trouvaient hors du Japon lors de la mise en place du premier confinement ont pu revenir sur place dès le mois de septembre.

À compter du lundi 28 décembre 2020 et jusqu’à fin janvier 2021, le Japon a décidé de refermer ses frontières aux étrangers non-résidents. Une quarantaine de 14 jours et un test PCR réalisé à l’arrivée sont requis pour ces personnes. Quant aux japonais et résidents étrangers en provenance des pays où la nouvelle souche du coronavirus a été détectée, ils doivent désormais présenter un test négatif réalisé dans les 72h précédant leur départ, et seront de nouveau testés à leur arrivée à l’aéroport.

La réouverture du Japon au tourisme international sans quarantaine n’est, à ce jour, pas programmée. Quelques rumeurs laissent présager un assouplissement au printemps 2021, en prévision des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo. Cette information n’a pas été confirmée par l’office de tourisme du Japon, et doit donc être traitée avec prudence.

Le point sur les mesures sanitaires envisagées en 2021 pour lutter contre le coronavirus au Japon

Le gouvernement japonais évoque dans un communiqué datant du 4 octobre 2020 la mise en place des mesures sanitaires suivantes pour le printemps 2021 :

  • La remise en place d’un visa pour les voyages touristiques ;
  • Le téléchargement obligatoire d’un application de suivi de la santé lors de l’obtention du visa auprès du consulat japonais. Cette application servira pendant 14 jours suivant l’entrée au Japon, afin de signaler l’état de santé du voyageur (symptômes éventuels, température…) ;
  • L’obtention obligatoire d’un test PCR négatif avant le départ ; 
  • La souscription d’une assurance médicale privée, en cas de contamination sur place ;
  • L’ouverture de centres de consultation pour les touristes étrangers, notamment à Tokyo, ville hôte des Jeux Olympiques
Compte tenu de la deuxième vague observée fin 2020, ces mesures pourraient être durcies d’ici la réouverture des frontières.

Quand prévoir son voyage au Japon ?

À ce jour, on peut espérer une reprise progressive du tourisme international à partir du printemps 2021. Une réouverture ciblée sur un nombre restreint de pays pourrait ainsi avoir lieu, en fonction de l’évolution de la crise sanitaire, avec une résolution complète espérée pour septembre 2021.

Concernant les Jeux Olympiques d’été (du 23 juillet au 8 août 2021), une dérogation pourrait être accordée aux voyageurs en possession de billets.

Ces informations sont toujours en attente de confirmation.

En résumé, pour plus de sérénité, il est hautement recommandé de ne pas programmer de voyage au Japon avant l’automne 2021, voire le printemps 2022.

Annulations d'événements et fermetures liées au coronavirus au Japon

La plupart des sites touristiques japonais sont de nouveau ouverts, avec toutefois des horaires aménagés et des mesures sanitaires spécifiques. Le port du masque est obligatoire dans la plupart de ces sites, de même que le respect des règles d’hygiène édictées sur place. 

Quelques attractions touristiques et établissements renommés, tels que le restaurant Zuboraya à Osaka (célèbre pour son enseigne en forme de fugu), ont mis la clé sous la porte suite à la pandémie de covid-19. Parmi eux, on peut également citer le parc d’attractions Tokyo One Piece Tower et la salle d’arcade Sega GiGO à Akihabara. Pensez à bien vous renseigner avant votre séjour.

De nombreux évènements ont été annulés ou reportés en 2020, à commencer par les Jeux Olympiques de Tokyo. Consultez le site officiel du JNTO pour plus d’informations sur la liste des grands événements programmés en 2021.

Plus d’informations sur
www.japan.travel

Reprise des vols internationaux et mesures sanitaires spécifiques

Après un printemps 2020 confiné, les vols internationaux à destination du Japon ont timidement repris depuis juin. Les compagnies aériennes japonaises ont progressivement relancé leurs liaisons directes Paris-Tokyo. Ces dernières restent néanmoins limitées, en raison d’une législation toujours très stricte.

Les compagnies aériennes japonaises en activité

All Nippon Airways (ANA)

À partir du 1er octobre 2020, ANA assure 3 vols directs Paris (CDG) -> Tokyo (HND) et Tokyo (HND) -> Paris (CDG) par semaine (les mercredi, jeudi et samedi). Retrouvez l’ensemble des horaires des vols internationaux sur le site officiel de la compagnie. Ce dernier offre également des informations sur le remboursement des vols annulés et les nouvelles normes sanitaires en vigueur. 

Plus d’informations (en anglais) sur
www.anahd.co.jp

Japan Airlines (JAL)

Dès octobre 2020, JAL assure 4 vols directs Paris (CDG) -> Tokyo (HND) et Tokyo (HND) -> Paris (CDG) par semaine (les mardi, mercredi, vendredi et dimanche).

Le port du masque est obligatoire dans l’ensemble des appareils et à l’aéroport.

Plus d’informations sur
www.jal.co.jp

Mesures sanitaires à l'aéroport

En France comme au Japon, des mesures sanitaires spécifiques ont été mises en place pour garantir la sécurité des voyageurs. Le port du masque est obligatoire, à l’aéroport comme dans les avions. À Roissy Charles de Gaulle, on procède à un contrôle systématique de la température corporelle (par caméras thermiques). 


Depuis le 26 octobre, des tests antigéniques sont accessibles dans les aéroports français. Le résultat est disponible sous 30 minutes. Dès le 2 novembre, des espaces dédiés aux tests PCR sont également en place dans les terminaux 1 et 2 de l’aéroport de Narita, à Tokyo. Attention, ces tests sans rendez-vous sont payants (entre 300 et 400€).

Transferts de vol au Japon

Vous souhaitez faire escale au Japon lors de votre voyage à l’étranger? Attention. Le transfert d’un aéroport de Tokyo à l’autre est actuellement impossible, un tel déplacement impliquant d’entrer pleinement sur le territoire japonais, où l’obtention d’un visa et la quarantaine sont de rigueur.

À Narita, il est exceptionnellement possible de passer la nuit dans la zone internationale (normalement fermée entre minuit et 6h), dans l’attente d’un vol le lendemain. N’hésitez pas à contacter votre compagnie aérienne pour plus d’informations.