Coronavirus au Japon

Planifier son voyage post-covid

La pandémie de coronavirus au Japon et dans le monde a conduit en 2020-2021 à la fermeture temporaire des frontières de l’archipel. Mais aussi à la mise en place de mesures sanitaires strictes. Faisons le point ici sur la situation pour les touristes francophones.

Cet article dédié au coronavirus au Japon sera enrichi et mis à jour régulièrement, au fur et à mesure des annonces officielles. Il est principalement destiné aux touristes francophones désireux de se rendre au Japon dans le cadre d’un voyage d’agrément de courte durée (moins de 3 mois).

Tourisme et coronavirus au Japon, la situation actuelle

Suite à la pandémie de coronavirus au Japon comme dans le reste du monde, les frontières de l’archipel sont actuellement fermées aux touristes étrangers.

Les accords internationaux permettant aux voyageurs français de se rendre au Japon sans visa spécifique (dans la limite de 90 jours maximum consécutifs) sont temporairement remis en cause. Aucun visa touristique n’est actuellement délivré par l’ambassade du Japon en France.

Fermeture des frontières pour les touristes, étudiants et voyageurs d'affaires

En septembre 2020, l’interdiction de voyager au Japon a été temporairement levée pour les voyageurs d’affaires, les étudiants et les professeurs, les nouveaux expatriés ainsi que les PVT (dès le 27 octobre). Les résidents permanents étrangers qui se trouvaient hors du Japon lors de la mise en place du premier confinement ont pu revenir sur place dès le mois de septembre.

Mais suite à l’apparition des variants fin 2020, le Japon a décidé de refermer ses frontières aux étrangers non-résidents, du 26 décembre au 31 janvier 2021. Seule exception: les voyageurs ayant obtenu leur visa avant le 28 décembre, autorisés à entrer jusqu’au 3 janvier inclus. 

Cette situation se poursuit aujourd’hui, après plusieurs états d’urgence. Les voyageurs d’affaire et les étudiants ne sont donc plus autorisés à entrer sur le territoire japonais. L’arrivée d’un passeport vaccinal, actuellement à l’étude, pourrait faire évoluer cette interdiction à l’horizon 2022.

La réouverture du Japon au tourisme international sans quarantaine n’est, à ce jour, pas programmée. Début mars 2021, l’interdiction pour les étrangers (y compris munis de billets) de venir assister aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo marque un nouveau tournant. Elle laisse présager d’une réouverture des frontières fin 2021, voire début 2022. Cette estimation n’a pas été confirmée par l’office de tourisme du Japon, et doit donc être traitée avec prudence.

Consulter la liste officielle des restrictions d’entrée sur le territoire japonais :
Ambassade du Japon en France

Le cas particulier des japonais et résidents étrangers

Les japonais et résidents étrangers sont désormais autorisés à voyager à l’étranger, sous certaines conditions. À compter du 1er octobre 2021, un test PCR négatif effectué dans les 72h précédent le voyage et un test salivaire réalisé à l’arrivée sont requis à leur retour au Japon. Le déplacement de l’aéroport au domicile devra obligatoirement se faire en transport privé (véhicule individuel ou taxi spécial). À Narita, un wagon entier est dédié aux voyageurs en quarantaine dans le Keisei Skyliner.

 

Selon la situation vaccinale, deux cas de figures sont possibles.

Parcours vaccinal complet

Voyageurs concernés : « tout voyageur ayant reçu deux doses de l’un des trois vaccins reconnus comme valides par les autorités japonaises (Pfizer, Moderna, AstraZeneca). De plus, la deuxième dose doit avoir été reçue au minimum 14 jours révolus avant l’entrée sur le territoire japonais. Le voyageur peut justifier de sa situation au moyen d’un certificat vaccinal (le certificat européen est reconnu comme valide par les autorités japonaises). »

 

Obligations : « le voyageur devra effectuer un isolement de dix jours dans le lieu de son choix (son domicile le cas échéant). Il sera tenu d’effectuer un test PCR le dixième jour de quarantaine : en cas de résultat négatif, la période de quarantaine sera considérée comme accomplie ; en cas de test positif, un isolement dans un lieu désigné par les services de quarantaine peut être imposé aux voyageurs, conformément aux dispositions de la loi japonaise. »

Parcours vaccinal incomplet

Voyageurs concernés : « tout voyageur incapable de présenter un parcours vaccinal complet. »

Obligations : « le voyageur devra effectuer un isolement de quatorze jours dans le lieu de son choix (son domicile le cas échéant). Il sera également tenu d’installer une application de géolocalisation sur son téléphone afin de répondre aux interrogations des autorités japonaises sur son état de santé durant la quarantaine. Il s’engagera à ne pas utiliser les transports en commun ni à sortir de son lieu d’isolement. En cas de non-respect, le visa et/ou le titre de séjour pourront être annulés et son titulaire expulsé. »

Annulations d'événements et fermetures liées au coronavirus au Japon

La plupart des sites touristiques japonais sont de nouveau ouverts, avec toutefois des horaires aménagés et des mesures sanitaires spécifiques. Le port du masque est obligatoire dans la plupart de ces sites, de même que le respect des règles d’hygiène édictées sur place. 

Quelques attractions touristiques et établissements renommés, tels que le restaurant Zuboraya à Osaka (célèbre pour son enseigne en forme de fugu), ont mis la clé sous la porte suite à la pandémie de covid-19. Parmi eux, on peut également citer le parc d’attractions Tokyo One Piece Tower, la salle d’arcade Sega GiGO à Akihabara et Oedo Onsen Monogatari, le onsen de l’île d’Odaiba à Tokyo. Pensez à bien vous renseigner avant votre séjour.

De nombreux évènements ont été annulés ou reportés en 2020, à commencer par les Jeux Olympiques de Tokyo (finalement maintenus, mais qui se sont déroulés sans public). Consultez le site officiel du JNTO pour plus d’informations sur la liste des grands événements programmés en 2021 et 2022.

Plus d’informations sur
www.japan.travel

Quand prévoir son voyage au Japon ?

À ce jour, on peut donc espérer une reprise complète du tourisme international début 2022. Une réouverture ciblée sur un nombre restreint de pays proches du Japon pourrait ainsi avoir lieu dès l’automne 2021, en fonction de l’évolution de la crise sanitaire, avec une résolution complète espérée pour le printemps 2022.

En résumé, pour plus de sérénité, il est hautement recommandé de ne pas programmer de voyage au Japon en 2021.

Derniers articles sur le site du JNTO

Plus d’informations sur
www.japan.travel

Reprise des vols internationaux et mesures sanitaires spécifiques

Après un printemps 2020 confiné, les vols internationaux à destination du Japon ont timidement repris depuis juin. Les compagnies aériennes japonaises ont progressivement relancé leurs liaisons directes Paris-Tokyo. Ces dernières restent néanmoins limitées, en raison d’une législation toujours très stricte.

Les compagnies aériennes japonaises en activité

All Nippon Airways (ANA)

Suite à la diminution du nombre de passagers liée à la pandémie de Covid-19, le nombre de vols intérieurs et internationaux a été réduit. Le site internet de la compagnie précise bien qu’en fonction de l’évolution de la situation, ANA pourrait envisager de réduire davantage de vols à l’avenir. 

Retrouvez l’ensemble des horaires des vols internationaux sur le site officiel de la compagnie. Ce dernier offre également des informations sur le remboursement des vols annulés et les nouvelles normes sanitaires en vigueur. 

Plus d’informations (en anglais) sur
www.anahd.co.jp

Japan Airlines (JAL)

Comme pour ANA, Japan Airlines propose actuellement un nombre de vols réduit, à consulter sur le site internet de la compagnie. Le port du masque est bien-sûr obligatoire dans l’ensemble des appareils et à l’aéroport.

Plus d’informations (en anglais) sur
www.jal.co.jp

Mesures sanitaires à l'aéroport

En France comme au Japon, des mesures sanitaires spécifiques ont été mises en place pour garantir la sécurité des voyageurs. Le port du masque est obligatoire, à l’aéroport comme dans les avions. À Roissy Charles de Gaulle, on procède à un contrôle systématique de la température corporelle (par caméras thermiques). 

Depuis le 26 octobre, des tests antigéniques sont accessibles dans les aéroports français. Le résultat est disponible sous 30 minutes. Dès le 2 novembre, des espaces dédiés aux tests PCR sont également en place dans les terminaux 1 et 2 de l’aéroport de Narita, à Tokyo. Attention, ces tests sans rendez-vous sont payants (entre 300 et 400€).

Le passeport vaccinal européen est désormais reconnu par les autorités japonaises, mais ne dispense pas d’une période d’isolement et de suivi pour les voyageurs autorisés.

Mise à jour :  8 octobre 2021

Pour aller plus loin

Guide du koyo au Japon

Le guide du koyo au Japon Plus de 700 spots pour profiter de l’automne Au Japon, le terme koyo (litt. « feuille rouge ») désigne le changement de couleur des feuilles en...

Décor train rouge Hakone Tozan en gare d'Odawara, préfecture de Kanagawa

Le Japon en train

Le Japon en train Le dossier complet pour préparer son séjour Si de plus en plus d’agences de voyage proposent des solutions alternatives, le train au Japon reste le moyen...

Le Wifi au Japon

Le Wifi au Japon Rester connecté en toutes circonstances À l’heure où l’organisation d’un voyage passe plus que jamais par le web, entre les réservations en ligne, la géolocalisation et...